Chapitre 1 : Rio de Janeiro, son nouvel an et sa région

Rio de Janeiro, son nouvel an et sa région : itinéraire en 10 jours

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Rio de Janeiro
 
Nous arrivons à Rio après presque 48h sans sommeil. Nous sommes le 23 décembre, et nos amis de France n’arrivent que le 27. 4 jours pour nous reposer et comme c’est Noël, on s’offre un bel hôtel pour les 4 prochaines nuits. Un peu de confort ça ne se refuse pas. Ici, il fait chaud ce qui nous change beaucoup du Chili.
IMG_0535
Hotel Granada Americanas – Rio de Janeiro
Nous passons donc ces 4 premiers jours à nous reposer et goûter les spécialités locales.
 
3 de nos amis de France débarquent à Rio le matin du 27 décembre. 1 an sans avoir vu Elo et Guillaume! Heureusement, nous avions vu notre ami JB en Malaisie (article Robinson et article Terre) en juin 2017. C’est top de pouvoir le voir 2 fois dans l’année!
 
C’est par ici le programme
– 3 jours dans l’arrière pays de Rio à Teresopolis et Petropolis
– 3 jours sur Rio dont l’inoubliable nouvel an sur la plage de Copacabana
– 3 jours entre Ilha Grande et Paraty
 

Retraite paisible en pleine nature à Teresopolis

 
À peine atterris, nous récupérerons la voiture de location que nous avons réservé pour nous diriger dans l’arrière pays et les montagnes de Rio de Janeiro. Nous empruntons des routes de montagnes qui nous offrent déjà des paysages à couper le souffle. Les nuages deviennent de plus en plus bas (ou peut être est-ce nous qui montons en altitude ?^^). Il doit souvent pleuvoir ici, l’herbe et les forêts sont bien vertes. Il mouillasse d’ailleurs toujours un peu, le temps n’est pas clair. Nous mettons quasi 2h30 à arriver à destination (notre bnb étant assez compliqué à trouver et les explications n’étaient pas d’une très grande précision). Cela nous permet de rattraper le temps perdu avec nos amis.
IMG_0631
Retrouvailles
Nous arrivons en pleine Nature, un peu au milieu de nulle part il faut l’avouer, dans un petit complexe qui s’avère être un lieu de retraite yoga. L’endroit est donc très paisible, d’autant plus qu’il pleut. Il n’y a donc pas un chat dehors. C’est parfait pour prendre un petit apéro dînatoire à base de foie gras et champagne spécialement ramenés par nos trois compères. Un pur délice après des mois de disette !!! Merci beaucoup les copains :-))

Que faire à Teresopolis ?

 
Teresopolis est la porte d’entrée du Parc Serra dos Orgaos. C’est un immense Parc de 7966 hectares. L’activité principale est la randonnée et les treks. Le plus impressionnant et l’un des plus intéressants est celui qui relie Teresopolis à Petropolis (une 40aine de kilomètres avec de nombreux dénivelés). Y restant trop peu de temps, nous avons choisi de faire les autres petits treks sur une journée. Le but ultime est d’admirer une formation rocheuse ressemblant à un doigt pointé vers le ciel. On l’appelle « le doigt de Dieu ».
Nous vous passons les détails mais notre journée était vraiment pourrie, on n’a donc vu aucun doigt à travers l’épais nuage blanc qui recouvrait le Parc.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Il est là le doigt de Dieu !!
PC300099.JPG
Le vrai doigt de Dieu vu depuis Teresopolis
Les petits treks sont abordables pour tous, avec un niveau de difficulté de faible à moyen. Le plus sympa mais aussi le plus difficile est celui qui mène au plus proche pour voir le fameux doigt de Dieu. Malheureusement, nos efforts n’ont pas été récompensés. Nous sommes arrivés en haut sous une pluie battante avec pour seule vue un monochrome blanc. Raté pour cette fois-ci. Mais la balade à travers la forêt est vraiment très agréable et sympa à faire.
D’autant plus que nous avions préparé de supers sandwichs^^ pour la petite histoire, nous pensions avoir acheté des tranches de fromages, or c’était des pâtes à lasagne que l’on a mis dans le sandwich …. autant vous dire que ça calme!
Après tous ces efforts et une bonne douche chaude, nous vous conseillons un Mega restaurant qui est typique du brésil : une churrascaria. Le principe est simple : on paye un prix fixe (pas donné c’est vrai) et on a accès au buffet à volonté accompagné d’une multitude de viandes, toutes divines. Les serveurs vous servent à longueur de repas. On nous donne un petit macaron en papier au début pour signaler aux serveurs que l’on veut ou non être servi (côté vert pour le oui, côté rouge pour le non). Sauf qu’ils s’en foutaient clairement. Même si nous avions mis le macaron tourné sur la face rouge, ils revenaient tout de même à la charge avec toutes ces tentations culinaires. C’était la première fois que nous testions ce genre d’endroit et c’était pour le moins très atypique. Pour les amateurs de viandes, c’est le paradis. Une belle adresse!
IMG_0627
Le repas sans fin…
 

Petropolis

 
C’est la ville la plus connue des Brésiliens de Rio pour venir se reposer au frais durant les mois très chauds de l’année.
 

Que faire à Petropolis ?

 
Le temps n’est toujours pas terrible mais nous arrivons à nous balader un peu dans le centre historique de la ville. Les rues sont bordées de très jolies bâtisses bien entretenues qui ont anciennement appartenues à des personnages connus ou riches. Des encarts rouges sur les grillages indiquent d’ailleurs à qui elles appartenaient. Certaines sont transformées en poste de police, en musée ou autres si elle n’ont pas été rachetées par de riches particuliers.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Maison de Petropolis
– Nous sommes allés voir la cathédrale de Sao Pedro de Alcantara qui s’avérait être fermée. Mais la vue de loin avec le petit cours d’eau est très sympa.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cathédrale de Sao Pedro de Alcantara – Petropolis
– Le musée impérial et ses jolies jardins qui doivent être bien agréables lors des jours de fortes chaleurs
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Musée impérial – Petropolis
– Le Palacio Rio Negro
– Le Palacio de Cristal dont la place s’était transformée en petit marché gastronomique de Noël, très sympa
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Palacio de Cristal – Petropolis
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un air de Noël au Brésil
 
Après 3 jours passés dans la brume des montagnes, nous regagnons l’effervescence de la ville, direction Rio!

Si tu vas à Rioooo…..

 
Cette ville est immense! Plus de 8 millions d’habitants. Déjà en atterrissant, la surpopulation nous avait frappé en vue du dessus. Rio ce n’est pas plat du tout! Il faut imaginer une plaine, mais avec de temps en temps des petites collines où sont accrochées des milliers de petites maisons en briques ou de couleurs. C’est un immense Valparaiso (article Valpa ici).
 

Que faire à Rio ?

 
– Nous avons consacré une bonne après-midi à nous balader dans le quartier de Lapa et Santa Teresa, situés au Nord de la plage de Botafogo et Flamengo. Ce sont des quartiers assez sympas qui bougent et assez secures.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Plage de Botafogo – Rio de Janeiro
– Nous avons pu voir le fameux escalier Selaron
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Escaliers Selaron – Rio de Janeiro
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Escaliers Rio de Janeiro
Nous y étions allés une première fois et nous étions déjà impressionnés par le monde qu’il y avait mais ça n’avait rien à voir avec cette journée du 30 décembre! Il y avait même une file d’attente incroyable pour prendre LA photo sur les escaliers.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Escaliers Rio de Janeiro
N’essayez pas de doubler car vous allez vous faire huer et incendier comme jamais !! À vos risques et périls. Il faut monter plus haut pour avoir un peu moins de monde. La plupart des gens s’arrêtent après avoir fait leur photo en bas de l’escalier.
– Les arcades blanches, à côté de l’escalier.
– En continuant un peu plus loin, on tombe sur un édifice pour le moins étonnant . Une pyramide aux tons tristes qui se trouve être LA cathédrale de Rio.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cathédrale de Rio
PC310214.JPG
Intérieur de la cathédrale de Rio de Janeiro
– Nous sommes aussi allés faire un tour au marché aux puces d’Uruguaiana pour acheter des vêtements blancs nécessaires à la grande soirée du nouvel an. Attention, tout de même, à bien cacher son argent et à bien tenir son sac car il y a effectivement beaucoup de monde et les ruelles sont assez étroites.
– Voir le mythique Maracana Stadium. On n’a fait que passer devant car après les JO, il faut avouer qu’il a été un peu maltraité. Cependant, il est possible de le visite.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Maracana stadium – Rio de Janeiro
– Nous avons consacré une autre journée (celle du 31 décembre) au Corcovado et au Pain de Sucre. Ce sont évidemment les activités à ne pas manquer!
– Le pain de sucre: l’un des symboles de la ville. C’est en fait un immense rocher à la pointe de la baie de Copacabana. On peut y monter à pied ou en funiculaire. Étant donné que nous étions le matin du 31 décembre et que la circulation commençait à être un peu difficile, on a décidé de ne pas y monter mais simplement de l’admirer depuis la plage de Botafogo.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Football face au Pain de Sucre
– Cependant, nous ne voulions absolument pas louper la montée du Corcovado pour aller aux pieds de l’immense Christ Rédempteur.
3 possibilités pour y accéder : la première, est de prendre un tour avec navette ou simplement payer la navette qui vous emmènera et vous ramènera.
2ème solution assez sympa aussi, est de prendre le petit train qui vous mènera tout en haut depuis la rue Cosme Velho.
Et la 3ème option, bien plus sportive, et moins onéreuse est d’emprunter le chemin à travers la forêt de Tijuca.
Nous avons évidemment choisi cette option.
DCIM108GOPROG0069527.JPG
Trek vers le Corcovado
Bon, on avoue, au début on a flippé un peu car des pancartes nous indiquent qu’il faut faire attention car il y a des risques de vol à main armée tout au long du chemin. Tout s’est très bien passé! Il faut tout de même gravir près de 600 mètres de dénivelé pour obtenir la récompense. Le début est franchement assez simple et très bien balisé. Nous sommes à l’affût des petits singes type capucins qui sautent de branches en branches et sont assez curieux.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Singe Corcovado
Ça monte doucement mais même les moins sportifs d’entre nous peuvent le faire sans énormes efforts. Seul inconvénient : la chaleur! Il n’y avait pas trop de soleil ce qui a rendu le trek plutôt supportable. Au total, il faut 3,7 kms d’ascension. 

 

 

La pente étant très douce durant les 2 premiers kilomètres, on savait qu’à un moment donné il fallait monter raide. Le chemin tranquille se transforme carrément en mur d’escalade!! Heureusement, il y a des marches en fer et de quoi s’accrocher pour nous aider à monter. Nous décidons ensuite de terminer la balade en suivant les rails du train!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Train Corcovado – Rio de Janeiro
Il fallait bien faire attention car le train passe vraiment très près parfois. Par contre, passer par cette voie nous a permis d’avoir une vue incroyable sur la ville.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Vue Corcovado près du train
C’était même presque plus joli que la vue depuis le Corcovado c’est pour dire! Par ce chemin là, en 10-15 minutes nous arrivons enfin en haut du Corcovado. Notre chemin de croix est terminé et notre récompense s’appelle Christ Rédempteur! Il est immense et son visage un peu soucieux mais bienveillant regarde la ville de Rio de Janeiro. Des centaines de personnes sont à ses pieds, parfois même carrément allongés par terre pour prendre la photo de la statue ce qui nous fait bien rire!!!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
L’envers du décor – Corcovado
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Corcovado – Rio de Janeiro
 
Pour redescendre, 2 options si vous avez pris le train à l’aller. Soit redescendre à pied, soit par le train. Le retour de la navette étant réservé à ceux ayant déjà pris l’aller. Nous croisons au retour de nombreux singes, très curieux et qui essayaient de nous intimider parfois en hurlant et secouant les branches des arbres! Nous avons déguerpis rapidement !!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Singe Corcovado
Au final, nous avons mis environ 2h pour monter et 1h pour redescendre. Bravo à notre Elo Internationale qui ne pensait jamais pouvoir le faire ! Le voyage donne des ailes et permet de se dépasser. Rien n’est impossible !
 

Autres choses à faire

– Le jardin Botanique. Très grand Parc avec une quarantaine de sites à visiter comme le secteur des cactus, des orchidées ou le jardin sensoriel… nous avons même vu un toucan grâce aux yeux de lynx de Jérémie!! Seul bémol : nous pensions voir beaucoup plus de fleurs…
– Les plages d’Ipanema et de Copacabana avec les nombreuses sculptures de sable, les milliers de personnes et parasols qui recouvrent ces immenses plages! Dommage que l’eau ne soit pas très claire, probablement car nous étions le 1er Janvier, lendemain de grosse grosse fête.
– Se balader dans le nouveau quartier branché de Leblon
– Aller faire les magasins dans l’immense zone commerciale de Barra de Tijuca. Voiture ou Uber obligatoire !
– Aller au point de vue de Visa Chinesa. Possibilité d’y aller à pied si vous avez la journée. Quelques cascades sur le bord de la route permettent de se rafraîchir. Avec la voiture que l’on avait loué, c’était bien plus simple. La vue sur Rio de là-haut est exceptionnelle. À ne pas louper!
IMG_0728
Sympa la vue, non ? A revoir oui !
IMG_0720
Visa Chinesa – Rio de Janeiro

Passer le nouvel an à Rio…

 
Cette année, on change de décor, c’est à Rio que ça se passe ! Et, plus précisément sur la célèbre plage de Copacabana.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Repas Nouvel An – Rio de Janeiro
C’est un événement énorme pour les habitants de Rio. Plus de 2 millions de personnes se réunissent pour y célébrer le début de la nouvelle année. Une seule règle est de rigueur : être habillé en blanc, symbole de chance !
Imaginez 2 millions de personnes et tous en blanc, de la folie ! Impossible d’accéder à la plage en voiture, métro ou bus à 2 kms autour de la plage. Il faut continuer à pied ou prendre les quelques taxis autorisés à entrer.
Le mieux est d’arriver vers 21h-21h30 sur la plage pour être sûrs d’avoir un peu de place et de ne pas être trop loin de la mer pour admirer le feu d’artifice. La musique bat son plein avec plusieurs concerts dont un gros qui est retransmis sur la TV nationale. Des vendeurs de fleurs sont un peu partout car la tradition veut que les gens déposent des fleurs dans la mer.
 
 
Vient alors le moment tant attendu des 12 coups de minuit qui sonnent le passage à la nouvelle année: 2018 ! Le décompte est lancé et c’est tout autant de personnes sur la plage qui décomptent d’une seule et même voix les 10 dernières secondes de l’année 2017! À minuit pile, un immense feu d’artifice éclate et éclaire le ciel de Rio.
IMG_0709
Lancement du feu d’artifice – Rio de Janeiro
C’était incroyable! De toute la longueur de Copacabana, des fusées sont tirées. Les Brésiliens ne font pas qu’à moitié car c’est un bouquet final du début à la fin! Pas de pause pour nos yeux écarquillés. C’est tout simplement grandiose.
IMG_0712
Nouvel an Rio de Janeiro
La soirée se continue ensuite sur la plage où de nombreuses personnes dansent au son de la samba et des rythmes brésiliens. L’ambiance est étonnamment bon enfant et nous ne sentons pas vraiment l’insécurité.
Nous avons passé une super soirée avec nos copains et rentrons au petit matin nous coucher.
Nous conseillons à tout le monde de vivre un tel moment, surtout lors du feu d’artifice. Nous comprenons pourquoi il est considéré comme l’un des plus beaux au monde!
 

Ilha Grande et Paraty : l’ile paradisiaque et la ville blanche branchée.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ilha Grande
 
La troisième partie du voyage est consacrée au repos et à la plage ! Nous nous dirigeons vers Mangaratiba, à une 50aine de kilomètres au-dessus d’Angra Dos Reis.
P1050609.JPG
Les 3 rois d’Angra Dos Reis
Le sable ici est tout noir et l’eau de la mer aussi. C’est assez particulier.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Direction la plage : échec !
Comme ça ne tente pas vraiment grand monde, on repart direction notre logement pour profiter de la piscine de la résidence.
Le lendemain, nous prenons le bateau à 8h direction Ilha Grande, l’une des plus belles îles du Brésil. Franchement, au vu de la couleur de l’eau de la mer à Rio et à Mangaratiba, on ne pensait pas pouvoir nager dans une eau totalement claire.
Mais Si, Ilha Grande est une petite cachotière.
Comme nous ne restions pas la nuit sur l’île, il nous a fallu choisir entre faire une excursion avec un tour opérateur, marcher et voir les plages proches de Vila do Abraao (ville d’arrivée des bateaux) ou louer un taxi boat qui pourrai nous emmener aux plus belles plages de l’ile. C’est la dernière option que nous avons choisi.
 
Nous sommes donc allés à la première « plage » qui n’en n’est pas réellement une mais plutôt une petite crique de rochers : la Lagoa Azul. C’était magnifique. L’eau était vraiment très très claire avec des nuances de bleu du aux rochers. Même si l’eau était un peu fraîche, nous avions qu’une envie, c’est de sauter et d’admirer les gros poissons. Elo à même vu une petite tortue!!
La deuxième plage est Lagoa Verde . On y a pique-niqué puis fait une petite baignade post-digestive dans cette eau claire.
Nous avons tous préféré la Lagoa Azul dont les couleurs sont vraiment magnifiques. Au retour, nous nous arrêtons sur la Praia Freguesia de Santana où tous les tours viennent manger, c’était blindé de bateaux.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Invasion de bateaux – Ilha Grande
C’est le stéréotype du tourisme de masse. Même notre capitaine ne sais pas par où passer pour nous faire descendre! C’est incroyable. C’est d’ailleurs un des seuls endroits de l’île où ils prennent la carte bancaire. Partout ailleurs il faut payer en liquide. Il faut donc prévoir. Bref, en y allant, notre capitaine de bateau nous indique quelque chose devant. Nous voyons un puis deux ailerons ! Des dauphins !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Dauphins sur Ilha Grande
Incroyable. En plus ils sont super nombreux et viennent vraiment tout proche de nous. Nous sommes trop contents et sommes comme des gamins!!
Nous avons passé seulement une journée sur Ilha Grande du fait que nos copains n’avaient plus beaucoup de temps avant de repartir en France mais aussi car les logements sont vraiment très chers en s’y prenant au dernier moment. Si vous décidez d’y rester plus longtemps, 3 jours, c’est pas mal du tout. Il y a plusieurs balades dans la forêt à faire et pour aller d’une plage à l’autre, le mieux est d’utiliser le bateau taxi. Certaines plages comme les Azul et Verde ne sont accessibles qu’en bateau. Autant vous dire que l’on n’était pas seuls à ces endroits!!
 
Nous reprenons la voiture le lendemain direction Paraty. Les routes sont sinueuses et entre les nombreux dos d’âne et les radars à 40km/h, la route est un peu longue.

Paraty, douce ville coloniale

Paraty est ses alentours valent vraiment le détour.
Paraty est en fait une ancienne ville coloniale classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Son centre historique aux rues pavées est un énorme centre d’intérêt. Toutes les maisons sont blanches, les contours de fenêtres et les portes sont quant à eux de couleurs. La petite ville de Paraty a un énorme charme et c’est sans compter ses petites barques multicolores qui ornent le port de la ville.
De nombreux petits restaurants et bars se trouvent à Paraty, parfois qualifiée comme capitale de la gastronomie brésilienne. Du coup tous les prix s’en ressentent.
C’est donc une petite ville animée qu’il ne faut surtout pas louper. Nous sommes même tombés sur un concert de samba. C’est dingue comme ces rythmes donnent envie de danser!!
 
Paraty et ses environs sont aussi connus pour la production de la fameuse Cachaça, nécessaire au cocktail local : la caipirinha ! Un délice (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé !!).
De Paraty, il faut suivre la route vers Penha. Sur cette même route, 3 producteurs proposent une visite plus ou moins expéditive et une dégustation gratuite.
Nous en avons fait 2/3. La plus intéressante et la plus lucrative est la première. La première partie de la visite est consacrée au visionnage d’un film expliquant la production de cachaça. Puis vient la partie dégustation.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Alambique Cachaça – Paraty
Nous sommes agréablement surpris par lex explications claires et simples données en anglais. C’est tout de même rare de rencontrer un brésilien qui parle anglais !!!
Nous goûtons la cachaca normale mûrie dans un tonneau en bois brésilien (souvent servie pour la caipirinha) puis celle mûri dans un fut de bois français. La dernière est plus ambrée et très bonne, évidemment ! Nous goûtons ensuite quasiment à toutes les liqueurs produites ici (citron, citronnelle, piment, chocolat…) ainsi que la base du cocktail Gabriella.
À la 2ème production, nous sommes surpris par la liqueur de maïs qui était vraiment très bonne!
 
Après avoir enfilé quelques verres de dégustations, notre chauffeur (cette fois-ci ce n’était pas Jérémie mais notre hôte du bnb qui nous a proposé de nous faire le tour des alambiques et cascades du coin) nous amène à la cascade de Penha.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cascade Penha – Paraty
C’est une Grande cascade avec d’énormes toboggans naturels! Il y a un peu de monde car c’est l’attraction touristique locale. L’endroit est vraiment très agréable et amusant. Certains Brésiliens se chauffent même à la descendre debout…
Notre chauffeur nous arrête, un peu avant, au saut des anglais (poço dos ingleses). Seuls les locaux viennent ici. Une famille était simplement posée et profitait de la fraîcheur des lieux. Les enfants quand à eux se balançaient sur les cordes pour sauter dans la rivière.
 
Grâce à notre chauffeur tout terrain, nous avons pu tout faire en une après-midi.
 
Les plages de Paraty sont à priori à voir mais les coups de soleil d’Elo et Guillaume pris sur Ilha Grande nous ont dissuadé d’aller se prélasser sur la plage.
 
Si vous avez le temps, il faut pousser jusqu’à la magnifique plage de Trindade. Mais les vacances de nos copains se terminant, il nous fallait retourner sur Rio.
 
En tout cas merci à vous d’être venus nous rejoindre et d’avoir découvert notre petite vie de voyageurs. C’était super !!
 
Pour nous, ça sera repos quelques jours sur Rio avant de prendre un bus de 24h direction les chutes d’Iguaçu!
 

Où dormir ?

 
À Teresopolis : Airbnb Fazenda Gaura Mandir. Petit chalet pommé au milieu de la forêt. C’est en fait un lieu de retraite de yoga. Il faut absolument une voiture pour y accéder et ce n’est pas facile de trouver. Plutôt basique mais pas cher. 30€/5personnes la nuit.
 
À Petropolis : Um Hotel. Auberge de jeunesse vraiment top. Propre et neuf. Petit déjeuner compris. Salle commune en salon avec télé, billard, jeux vidéos… possède des chambres doubles et des dortoirs. Proche du Palais de Crystal. 30€/2pers en dortoir vraiment très sympa.
 
À Rio de Janeiro : Airbnb dans une petite maison de charme dans le quartier de Santa Theresa pour 60€/5 à 6 personnes la nuit. Sinon, tous les deux nous avons dormis à l’hôtel Granada Americanas : bien situé, piscine sur le roof top, quartier sympa et petit déjeuner buffet copieux. Chambre double sdb privative : 35€/nuit. Enfin, un autre hôtel le Monte Castelo : 30€/nuit la chambre double sdb privative. Très bien situé, chambre pas dingue et petit déjeuner agréable malgré une salle petite.
 
À Mangaratiba : Airbnb dans une résidence toute neuve avec piscine et plage à 150 mètres. Nous étions les premiers clients de Gloria et elle ne parle pas du tout anglais ou espagnol. L’appartement est petit pour quatre mais ça se fait mais très propre. 28,62€/4 personnes la nuit.
 
À Paraty : Airbnb chez Gabriella au Jardim …. Dommage car nous avions réservé pour deux chambres mais les autres étaient prises, nous étions donc 4 dans cette petite chambre. Par contre propriétaires très sympas, le mari nous a fait faire le tour des alambiques et des cascades gratuitement (ce qui coûte très cher en tout organisé). Petit déjeuner très sympa et bon. On sent qu’ils aiment accueillir du monde. Prix : 34€/4 personnes la nuit.
 
 

Où manger ?

 

À Teresopolis

Restaurant No Vilho de Ouro : un super resto un peu cher mais qui vaut vraiment le coup et pas si cher que ça au vu des produits de qualité qu’ils servent. La viande est excellente et vous êtes sûrs de partir le ventre bien plein. Le principe ? Vous payez 70 réals (18€) pour un buffet à volonté et les serveurs viennent chacun leur tour vous proposer des viandes cuites à la broche ou au barbecue. Vous avez un macaron rouge pour dire que vous n’en voulez pas et un verre pour signifier que vous voulez que l’on vous serve. Les boissons sont à rajouter. Belle adresse
 

À Petropolis

– Vous trouverez de nombreux restaurants au kilo. Le principe est simple: un buffet, vous prenez tout ce que vous voulez et vous payez le poids de ce que vous mangez. C’est pas mal comme formule.
– Sinon, il y a Buda Beer : bar restaurant où nous avions une bière gratuite en venant de la part de Um Hostel.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bar Buda Beer – Metropolis
Le cadre est vraiment sympa, les bières très bonnes et leurs Burgers aussi.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bar Buda Beer – Petropolis
 
À Rio de Janeiro
Os Ximenes : ça été notre cantine à Rio. Allez y les yeux fermés et goûtez à leur caipirinha. Leur plat pour une personne est en réalité pour 2 voire 3 personnes.
IMG_0527
Os Ximenes – La cantine de Rio de Janeiro
Wandaval de Lapa : notre resto de Noël où nous avons mangé une excellente Fejeoada.
IMG_0559
Restaurant Wandaval de Lapa – Noël à Rio de Janeiro
The Vila Rica : oubliez ce resto. Ils nous ont mis tous les bouts de gras au lieu de la viande et des morceaux de gras frits à la place des frites. Dégueu!!
Braseiro (copacabana) pour manger le Galeto c’est leur coquelet grillé.
Restaurant Borogodo en face du jardin Botanique. Pas mal, la serveuse et propriétaire parle anglais ce qui est très appréciable.
Resto Amarelhino à Catete : bonne caipirinha pas trop fortes et bonne nourriture brésilienne.
 

À Mangaratiba

Restaurant Brotinho : bonnes spécialités toujours pour deux et excellentes pizzas
 

Paraty

Le Magdelena : cadre sympa, nourriture bonne mais un plat par personne. Resto un peu plus gastronomique et il font payer tout ce qu’ils peuvent : 9 reals /pers en plus s’il y a un concert, 7 reals de plus /pers lorsqu’ils vous apportent du pain et que vous le consommez, et 2 reals de plus sur la facture pour le forfait touristique. Ajoutez à cela les 10% basiques à la fin de la note pour le serveur que de chaque restaurant Brésilien applique et la note est bien salé!
 

Nos activités payantes

 
Entrée parc Serra dos Orgaos : normalement 35 Reals/pers (soit 8,35€) mais la dame nous l’a fait au tarif brésilien car « on était gentille » :-))) + 15 reals (3,57€) pour la voiture.
– Entrée Christ Rédempteur : 24 reals/pers soit 5,72€  Rajoutez plusieurs reals si vous souhaitez prendre le train ou la navette.
–  Entrée Jardin Botanique : 15 reals (3,57€)
Location de bateau excursion ilha Grande : 450 reals pour 4 soit 107,33€. Peut être possibilité de négocier plus car ce n’est pas nous qui avons négocié. Une excursion à la journée coûte environ 130-150 reals/pers (31-35,8€) mais vous êtes 50 sur un bateau et les arrêts sont chronométrés.
 
 

Transports

 
– Nous avions loué une voiture durant toute la durée du séjour avec nos amis. Sinon le mieux est d’utiliser Uber. Avec Europcar pour un gros 4X4 Ford, nous avions payé 40€ environ par jour.
 
Bateau aller-retour Mangaratiba-Ilha Grande ; 33,2 reals/ pers soit 8€.

 

2 réflexions sur « Chapitre 1 : Rio de Janeiro, son nouvel an et sa région »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close