Chapitre 3 : Pucon

Pucon : entre lacs, montagnes et volcans.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Vue du Volcan Villarica depuis la ville de Pucon
Après 12h de bus, et une nuit plutôt correcte (les bus sont assez confortables), nous arrivons vers 9h30 à Pucon. Nous avons longé le Lac Villarica et la ville du même nom jusqu’à Pucon. Les paysages ressemblaient étrangement à ceux de la nouvelle Zélande : un immense Lac bleu avec en toile de fond les montagnes et le sommet encore enneigé du volcan. Nous nous attendions à ce qu’il fasse vraiment plus froid ici, mais pas du tout. Il faisait presque plus chaud qu’à Valparaiso.
 
La plupart des gens viennent à Pucon pour grimper au sommet du volcan et voir son cratère en activité. Le volcan Villarica est encore en activité et on peut d’ailleurs admirer la couleur rouge des flammes s’échappant (ou reflétant dans la fumée) durant la nuit. Ce spectacle est incroyable et magique, surtout lorsque le ciel est dégagé et que les flammes se mêlent aux étoiles. Merci à Laura et Pierre (@deuxevadés), un couple de voyageurs que l’on a connu sur Instagram et qui ont décidé de rester un an dans leur Van aménagé à sillonner le Chili. Nous avons passé une partie de notre temps sur Pucon avec eux et nous nous reverrons peut être dans quelques mois en Patagonie. C’est grâce à eux que l’on a pu admirer ce spectacle puisqu’ils l’avaient vu la veille.
  
P1180261
Flammes du Volcan Villarica

Le volcan Villarica

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Volcan Villarica
 
C’est un des volcans les plus actifs du Chili. En Mapuche, il se fait appeler « Rucapillan », signifiant la maison de Pillan. Dans son cratère jaillit encore de la lave active, faisant de lui un volcan particulier. On dénombre 3 éruptions « récentes » : 1964,1971 et 2005 (vidéo). Tout proche de lui, se situe la ville de Pucon.
 
Pucon est une petite ville qui ressemble un peu à un village de montagne. La plupart des habitations sont en bois et le centre ville est plutôt mignon. On nous avait dit que ce n’était pas terrible mais nous avons été agréablement surpris. Le centre ville n’est pas très grand et il y a beaucoup de petits restos ou magasins vintages qui recyclent les vêtements en les revendant à des prix vraiment très attractifs. C’est devenu notre habitude d’aller chiner dans ces boutiques afin de renouveler notre garde robe. Il faut tout de même être assez chanceux pour tomber sur la pièce qui nous plait et qui est à notre taille. C’est monnaie courante au Chili et on trouve le principe vraiment super top.
 

Que faire à Pucon ?

 
– La montée du Villarica : l’excursion par excellence de la région. Dans la plupart des cas, il faut compter une centaine d’euros par personne avec l’équipement. Il faut prévoir son casse-croûte car même avec ce tarif, les guides ne procurent même pas un petit gâteau. Il faut savoir aussi que dès lors que vous commencez à marcher, et que par malchance vous devez faire demi-tour car le temps n’est vraiment pas bon, l’agence ne vous redonnera pas le moindre pesos. D’après tous les gens qui l’ont fait, personne n’a été déçu. Lorsque nous étions sur les lieux, le volcan avait un regain d’activité. À priori, cela serait du à la pleine lune qui modifierait son activité. C’est quand même dingue! Nous savions que la lune avait évidemment un impact sur les marées mais nous n’avions jamais entendu parlé de son effet sur l’activité volcanique.
 
 
– Aller sur la plage de sable noire du Lac Villarica. Et pour les plus courageux, s’y baigner. L’eau est quand même assez fraîche ici.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Plage de sable noir – Pucon
 
– Se balader dans le centre ville. On a trouvé un restaurant qui proposait raclette et tartiflette!! 😲. En regardant les tarifs, le goût de fromage fondu s’est transformé en goût amer de déception. En vacances, ok on aurait craqué, mais en voyage, on va éviter.
 
– Les alentours de Pucon, recèlent de parcs nationaux.
Seul inconvénient : ils sont tous payants avec des tarifs un peu excessifs d’autant qu’ils augmentent d’années en années, voir de mois en mois. Dur dur d’être backpacker avec un budget serré. L’arrivée de la haute saison n’aide pas non plus (Decembre à Mars).
 
Nous avons quand même fait des randonnées dans 2 parcs différents :
 
– Le parc de El Cañi. Est-ce la reprise du sport intense ou pas, mais la montée à été vraiment très compliquée. Plusieurs difficultés. Les premières vingt minutes sont assez faciles, jusque là, tout va bien. C’est après le parking et la petite cabane en bois (qui servait sans doute autrefois au gardien du parc), que ça se corse. Il faut monter 1000 mètres de dénivelé sur des chemins escarpés. L’avantage : on est rapidement au-dessus des nuages et la vue sur la vallée est vraiment sympa. Durant 1h30, on a bien senti nos muscles chauffer. Des points de vue sont assez réguliers sur le chemin. Nous nous arrêtons une première fois à la lagune Totoras pour reprendre des forces quand soudain, à quelques mètres de nous, nous apercevons une bête qui ressemble à un crabe. Lorsque la bête s’approche un peu plus de nous, stupéfaction! Ce n’est pas un crabe mais une énorme tarentule. Maitika !!!
 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Tarentule au Parc de El Cani

 

Après 2-3 photos, on rebrousse chemin pour continuer la montée. Nous sommes ensuite surpris par la présence de neige! Trop cool! Sauf que les chemins sont devenus complètement boueux et nous manquons plusieurs fois de chuter. Et, que dire de cette dernière partie ? Pour monter au mirador, il faut monter à flanc de montagne dans la neige. Sans crampons ni chaussures qui accrochent (il faut dire qu’au bout de 11 mois de voyage, nos semelles de chaussures commencent à être lisses), la montée fut vraiment hard. D’autant plus que le chemin n’existaient plus car recouvert de neige.
 

 

Une heure de montée assez folklorique et nous arrivons enfin au sommet d’où l’on peut admirer les 5 sommets des volcans qui nous entourent ainsi que les lagunes en contre-bas. Nous avions bien mérité le pic nique que nous avions préparé.
 

La partie la plus drôle fut quand même la descente dans la neige! Seul moyen: y aller tout schuss !!! Nous sommes redescendus avec un groupe de français, tchèques et chiliens. Fou rire assuré. Il y avait quand même un côté artistique dans les chutes et les glissades de chacun. Seules difficultés : essayer d’éviter les branchages et de terminer les fesses trempées. Échec pour Emmanuelle!!! Autant vous dire que la descente à été beaucoup plus rapide que la montée.
 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Descente difficile dans la neige au Parc de El Cani
– Le Parc Herquehue. Le Parc quoi?? Comme son nom ne rentrait pas dans nos têtes, nous l’avons rebaptisé parc Herkéké. Nous sommes partis assez tôt avec Laura et Pierre dans leur Van. Les routes pour y aller sont assez escarpées et nous rappelaient celle que l’on a du emprunter en Nouvelle Zélande pour monter à la station de ski de Cardrona. Heureusement Pierre gérait la situation car à priori, c’est monnaie courante au Chili ce genre de route en pierres.  Le tarif d’entrée avait encore augmenté par rapport à nos dernières informations qui dataient d’un ou deux mois. De plus, certains chemins étaient fermés. Bien sûr, impossible d’avoir de réduction même si nous ne pouvions pas accéder à la moitié du Parc. Rrrrrrhhhggg😡. Ce trek est quand même plus facile que celui d’El Cani mais certains endroits grimpent pas mal. La balade est plus sympa au niveau des paysages. Les lacs sont d’une clarté incroyable, la forêt vraiment belle, un peu enchanteresse et les cascades ont un flux vraiment puissant. Dommage que tout le parc ne soit pas totalement ouvert et qu’il n’y ait pas d’endroit approprié pour pic niquer.

  

– Aller se détendre à l’un des nombreux thermes : après une bonne balade, rien de mieux que de passer 3h dans l’eau chaude des thermes de Los Pozones. Même si le prix est totalement démesuré par rapport à la vie chilienne, l’endroit est vraiment sympa, reposant et l’eau est vraiment chaude. Certains bassins doivent être à 40 degrés!!!
  

Pucon nous a aussi servi d’endroit pour se poser et penser à notre itinéraire jusqu’au 23 décembre. Nous nous sommes rendus compte que l’on ne pouvait pas prendre de bus au dernier moment car pas de place, qu’il fallait réserver les logements quelques jours avant pour être presque sûrs d’avoir un endroit où dormir, et que notre budget du Chili allait sans doute être beaucoup plus important que prévu. D’autant plus que nous savons que nous y reviendrons dans 2 mois pour faire la partie la plus chère de l’Amérique du Sud : la Patagonie!
 
Après 4 nuits passées à Pucon (dont une nuit de plus que prévu puisque nous n’avions plus de place dans le bus que nous voulions prendre), nous repartons vers Puerto Varas et décidons d’aller dans 2-3 endroits qu’un couple de français rencontrés à l’hostel (Sophie et Hugo en début de leur tout du monde), nous avaient recommandé. 
 

Où dormir à Pucon ?

 
Willhouse hostel : le dortoir le moins cher que l’on ai trouvé. 6000 pesos (7,8€/personne) la nuit pour un lit dans un dortoir de 8 à 10 personnes. Sorte de gros chalet en bois, assez récent mais encore quelques travaux sont à terminer à l’extérieur. Cuisine commune un peu petite pour le nombre de personnes présentes mais le personnel est très sympa.
 

Où manger à Pucon ?

 
– On ne pourra pas vous conseiller car nous avons fait nos repas tous les jours.
 

Transports

 
Bus locaux Pucon -> El Cani : prendre le bus a l’agence pullman. Départ à 8h15, 10h 12h30, 14h30, 15h30, 18h30, 20h15. Retour vers Pucon: 9h,11h, 13h35, 15h30, 17h, 19h15. Prix : 1000 pesos/p (1,3€) le trajet (700 avant^^).
Bus Pucon -> Herkeke (Herquehue) : nous n’avons pas les horaires ni les tarifs car nous y sommes allés en Van avec Pierre et Laura.
Bus Pucon -> Puerto Varas : c’est le même qui va à Puerto Montt avec départ 8h et 16h15. Prix : 9500 pesos/p (12,3€) et 9800 (12,7€) pour aller à Puerto Montt.
 

Activités payantes

 
Entrée Parc El Cani : 4000 pesos/p (5€) . Possibilité de camper au Parc pour 3000 pesos de plus (3,9€).
– Entrée Parc Herquehue : 5000 pesos/ p (6,5€)
Entrée thermes Los Pozones : 8000 pesos/p (10,5€) jusqu’à 20h et 10000 pesos/p (13€) après 20h.
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close