Chapitre 1 : Yogyakarta

La famille débarque en Indonésie…

 

IMG_1789

Notre départ des Philippines est un mélange entre pincement au cœur de quitter ce magnifique pays et beaucoup de joie/excitation de retrouver nos parents le lendemain à Jakarta. Ce qui est drôle, c’est que nous décollions quasi en même temps pour la même destination, on avait juste quelques kms d’écart.

Nous prenons une nuit dans le même hotel réservé par nos chers parents pour éviter de re-déménager nos sacs le lendemain à leur arrivée. 

Nous nous réveillons assez tôt, comme si nos parents allaient arriver plus tôt que prévu^^! Notre premier petit dej est un échec. Nous avions acheté 3 brioches chez une petite grand mère à côté de l’hôtel et avons du payer un café où il y a vraiment à boire et à manger dedans. Il s’est avéré que la brioche de mémé avait une couleur verte à l’intérieur. Autant dire que nous n’y avons pas touché. 

Nous arrivons à l’aéroport, une dalle pas possible et allons au fast food du coin : un KFC, original ! Problème: le fast food s’est transformé en slow food, il faut attendre 45 min pour un burger!!! Tanpis on va ailleurs mais on trépigne d’impatience. Les minutes d’attente sont vraiment longues, tellement, que l’on croyait qu’un des sacs de nos parents s’était perdu. Mais non! Nous les voyons enfin arriver!

Grand moment d’émotion de se revoir en chair et en os à l’autre bout du monde après 7 mois de voyage. 

Le début du séjour commence fort: grosse averse et impossible de capter le uber que nous avons réservé. Après une bonne heure d’attente, le voilà. On entasse les sacs à l’arrière et c’est parti! Grosse découverte de notre quotidien par nos parents.

L’hôtel où nous sommes étant un peu éloigné du centre de Jakarta mais proche de l’aéroport, nous profitons de ces premiers moments pour rattraper le temps perdu.

D’autant plus qu’après de nombreuses heures de vol, très peu de sommeil et le jet lag, il fallait bien un peu de repos pour nos parents car le programme de la prochaine semaine allait être chargé, on avait décidé de tout donner sur le début de leurs vacances, sympa les enfants !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dès le lendemain, nous reprenons l’avion direction Yogyakarta où nous restons 2 nuits dans un super hôtel. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le trajet dans la navette vers l’aéroport est typique : 6 sacs à dos serrés dans le coffre, les papas à l’arrière de la voiture entourés de petits nounours, le « sent-bon » pour la voiture dans la tête et les petits sacs sur les genoux… bref, nous rigolons bien de cet épique trajet! 

Pour nous, ce sont de vraies vacances et nous apprécions fortement ces superbes hôtels avec gros petit déjeuner, piscine et une super literie. Merci papas mamans 😘

Après une négociation acharnée avec notre taxi, le chauffeur nous propose de nous faire découvrir les principaux sites aux alentours de Yogyakarta pour la journée du lendemain pour un prix correct. Nous acceptons donc son service. 


Yogyakarta et ses alentours : Prambanan et Borobudur 

Après un énorme petit dej au bord de la piscine, nous partons avec Michel (désolés on ne se souvient plus de son nom…) pour toute la journée. 

DSCN0122

Il a d’abord fallu passer chez son cousin, qui vend aussi des billets pour les sites. Au final, c’est au même prix que si on les avait pris à l’entrée du site. 

Direction Prambanan. Site célèbre pour ses immenses temples de pierres noires découverts il n’y a pas si longtemps que cela.

DSCN0047


Un peu d’histoire sur Prambanan… 

P1000073

Prambanan est en réalité un ensemble de près de 240 temples shivaïtes construits vers IXème (dates pouvant variées selon les sources). La majorité des temples a été construit lors de l’apogée de la puissante dynastie Sailendra au VIIIème siècle. Ce site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Chaque temple est dédié a une divinité hindou, comme par exemple Shiva, Brahma, Vishnu ou Ganesh. Le grand temple central a d’ailleurs été construit pour l’épouse de Shiva vers le IXème siècle. 

L’ensemble de Prambanan comprend le temple de Prambanan (aussi appelé Loro Jonggrang), le temple de Sewu, le temple de Bubrah et le Temple de Lumbung.

Certains temples ont été détruits suite à des séismes, notamment celui de 2006. On y voit encore les débris.

P1000075

Il est encore assez tôt dans la journée donc le site n’est pas totalement inondé de touristes. On croise quand même une bomba (pas latina mais Russe) et son copain transformé en photographe pour le « shooting » de madame. 

Un joli site, passons maintenant à notre deuxième étape : Borobudur.

Bien accueillis avec un café ou un thé, nous entrons dans ce site historique. Une grande allée de verdure avec de très beaux parapluies en guise de toit nous accompagnent vers le temple. La partie ombragée du site est la bienvenue car il fait tout de même assez chaud. 

P1000139

Pour monter tout en haut du temple, mieux vaut prévoir les baskets et savoir faire le grand écart ! Bon, peut être pas jusque là mais certaines marches sont vraiment assez hautes. Ça fait les cuisses quoi! Du sommet, nous avons une superbe vue sur toute la vallée et sur les petits stupas en forme de cloche qui recouvrent le temple. À l’intérieur de chacune des cloches, se trouve un bouddha, ce qui est étonnant compte tenu du fait que la majorité du pays est musulman. 

C’est ici que l’on peut venir voir le lever de soleil mais seulement en tour organisé. Le spectacle doit cependant être magnifique. 


Un peu d’histoire sur Borobudur…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Contrairement à Prambanan, cet immense temple est Bouddhiste. Il date du VIII et IXème siècles. C’est l’un des plus grands monuments bouddhiques au monde, rien que ça! 

Ce temple est construit sur 3 niveaux : une base pyramidale, un tronc de cône à 3 plateformes conciliaires et un énorme stupa. Les cloches que l’on peut voir sont au nombre de 72, le chiffre du département de Jérémie, la Sarthe (aucun rapport ^^).

La division verticale du temple de Borobudur en base, corps et superstructure s’accorde parfaitement avec la conception de l’univers dans la cosmologie bouddhiste. Selon celle-ci, l’univers est divisé en trois sphères superposées, kamadhatu, rupadhatu et arupadhatu, représentant respectivement la sphère des désirs dans laquelle nous sommes esclaves de nos désirs, la sphère des formes dans laquelle nous abandonnons nos désirs mais restons assujettis au nom et à la forme, et la sphère du détachement des formes où il n’y a ni nom ni forme. On vous a perdu ?

Ce temple est aussi classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1970.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous redescendons tranquillement le temple et continuons la balade dans les jardins autour (rien de bien fameux), mais nous avons croisé des éléphants avec leur défenses énormes! Malheureusement, ces éléphants sont enchaînés et servent aussi à transporter les touristes. 

P1000161

Une sorte de petit parc animalier termine la visite avant de s’engouffrer dans les bazars et petites ruelles remplies de marchants vendant tous la même chose. 

P1000170

La balade se continue vers un 3ème petit temple dont l’arbre à côte est presque plus impressionnant. Un immense arbre avec des lianes auxquelles nous pouvons nous pendre et se prendre pour Tarzan le temps de quelques secondes.

C’est le temple Mendut. Il constitue, avec le temple de Borobudur et de Pawon, l’ensemble du site de Borobudur. L’intérieur du temple abrite 3 grands bouddhas. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous terminons notre journée par la visite d’un café. Notre guide nous y emmène même si nous étions bien fatigués et un peu la flemme. Mais cette pause café fut une réelle surprise. Nous goûtons alors au café, a priori, le plus cher du monde! Le café Luwak! 

DSCN0090

Et pour cause! Les graines de café sont absorbées par des civettes (Luwak en Indonésien) lorsqu’elles sont mûres, puis récupérées dans leur excréments après digestion.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

What???? Non non ce n’est pas une blague. L’animal mange les fruits du caféier et digère la pulpe mais pas le noyau qui se retrouve dans les excréments.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les graines sont ensuite triées, séchées puis plus ou moins torréfiées selon le moyen de vente (en graine ou en poudre de café).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pas de panique, elles sont normalement nettoyées avant la mise en vente. Du moins on l’espère. 

C’est ici aussi que l’on a compris ce qu’était le « Bali café ». Car depuis notre arrivée, nous ne comprenions pas pourquoi nous avions toute la poudre de café à la fin de la tasse. En Indonésie, ils mettent une ou deux cuillères de café dans la tasse puis rajoutent l’eau bouillie par dessus comme si c’était du café soluble. Il faut attendre quelques minutes que la poudre redescende pour ensuite pouvoir le boire. 

Tout s’explique et nous sommes plus à même d’accepter le café que l’on nous donnera durant tout le séjour. 

P1000182

Nous rentrons, bien claqués de cette journée. Un petit saut dans la piscine pour se remettre de nos premières visites indonésiennes et nous partons visiter les rues animées de Yogyakarta.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

P1000059

P1000067

Demain, direction Semarang au Nord de Java pour prendre un avion vers Bornéo. 

Ce trajet vers l’hôtel de Semarang est aussi à inscrire dans les annales de ces vacances indonésiennes. 

Tout a commencé par le uber de la famille d’Emmanuelle qui se perd dans les rues et qui arrive 10-15 minutes après celui de la famille de Jérémie qui est partie après. On monte dans le bus qui nous dit qu’il va très très bientôt partir mais au final on a pas mal attendu quand même, un classique en Asie. Bref, il nous dépose comme il faut au terminus de bus de Semarang, nous récupérons nos sacs et attendons de trouver un uber pour 6. Entre temps des Tuktuk et taxi nous proposent de nous emmener pour des prix bien plus élevés que le uber commandé. 30 minutes à attendre dans la pollution à respirer les bouffées noires des pots d’échappements des véhicules qui passent devant nous. 

IMG_8648

On attend toujours le uber qui s’est totalement planté d’endroit et qui nous attend on ne sait pas où. Jérémie est même parti dans les rues d’à côté pour voir où il était, en vain. Nous demandons comme on peut à des indonésiens ne parlant pas l’anglais s’ils peuvent appeler le uber pour lui expliquer où nous sommes. On y voit une lueur d’espoir quand une fille accepte de lui téléphoner. Mais ce fut un échec. Nous sommes tombés sur LE champion! Ils ne doivent pas avoir trop l’habitude de voir des touristes ici. Un minibus, s’arrête devant nous et nous demande où l’on va. Trop content de nous emmener, à tarif acceptable, il vire les filles déjà à l’intérieur pour que l’on ai le bus que pour nous. La course est très drôle. Nous sommes tous un peu pliés en deux du fait du toit très bas du minibus, qui roule sans fenêtres et la porte grande ouverte. Nous reconnaissons bien l’Asie ici et sommes heureux de pouvoir partager ces moments avec notre famille. Nous arrivons enfin à l’hôtel Ibis réservé après un ultime échec : ce n’était pas le bon !!

Après dépôt des bagages, nous faisons tester le premier street food à nos parents (un peu réticents au début ) mais au final, ravis de goûter des plats locaux.

Le tout sans être malades^^

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

P1000246

Petite nuit de sommeil et direction Bornéo pour y voir les orang outans.


Où dormir à Jakarta? 

Hôtel Bale Ocasa : chambre double avec clim et sdb privée. Petit jardin agréable et 3-4 . Sans petit-déjeuner. Navette possible vers l’aéroport (gratuite). Prix : 330000 Rp soit 21,16€. On y a mangé car il n’y avait pas grand chose autour et c’est pas grandiose!


Où dormir à Yogyakarta ?

Hôtel Indies Heritage Prawirotaman : super hôtel avec piscine rafraîchissante car souvent à l’ombre. Très bon petit déjeuner en buffet et pour tous les goûts. Chambre très bien avec balcon donnant sur piscine. Service impeccable. Prix : 666666 Rp soit 42€/nuit  avec un petit-déjeuner grandiose.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

DSCN0015


Où manger ?

– Tout autour de cet hôtel, il y a beaucoup de restaurants sympas, vous pouvez faire confiance à Tripadvisor. Pensez aux Happy-hour ! 

– Nous avons mangé au Viavia sur Yogyakarta c’était vraiment bon même si les prix sont un peu plus élevés. Sur Semarang, c’était street-food !


Activités payantes

Entrée Combinée des 2 sites (Prambanan et Borobudur) : 65000Rp (40,8€) pour le tarif normal et 35000Rp (22€) pour le tarif étudiant.


Où dormir à Semarang ?

Hôtel ibis budget : attention à bien répéter que c’est le budget car à tous les coups on vous emmène à l’ibis. Simple avec petit déjeuner. Personnel très gentil. Idéal pour une nuit avant de prendre l’avion pour Bornéo. Prix : environ 20€ la chambre double avec petit déjeuner.


Transports

Tour en voiture sur les site de Yogyakarta : au programme Prambanan, Borodubur, le temple voisin et la plantation de café. Prix : 16700 Rp soit 10€ environ. Fallait vraiment le coup. Merci Michel !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bus Jombor (Yogya) vers Semarang : 45000 Rp par personne soit 2,9€.

 

1 réflexion sur « Chapitre 1 : Yogyakarta »

  1. Merci encore une fois de nous faire partager vos bons moments et les quelques petites galères
    Bravo et bises de nous deux

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close