Singapour

DCIM100GOPROGOPR0426.JPG

Singapour, entre émerveillement et arnaque 

Depuis le début de notre voyage, on nous conseille fortement d’aller voir Singapour. 
On sait que ce n’est absolument pas un endroit pour les budgets backpackers mais on s’est laissé tenter. 
Au vu des tarifs des guest houses ou hôtels sur la péninsule, on décide de prendre une charmante petite guest house à Johor Bahru, dernière ville avant la frontière. On s’y sent comme chez nous donc on y reste 3 nuits. 

Johor Bahru, l’ombre de Kuala Lumpur

Elle est considérée comme la deuxième ville la plus importante de Malaisie, mais franchement elle ne vaut pas vraiment pas le coup car il n’y a pas grand chose à faire. On sent que c’est seulement une ville de passage ou d’habitation pour les gens travaillant sur Singapour. Les tarifs ici sont Malaisiens donc tout à fait abordables. 
On trouve encore des street foods, des marchés et de nombreux restaurants chinois. 
Pour être francs, nous n’avons pas vraiment eu l’envie de visiter cette ville. 

Arnaques quand tu nous tiens…

Nous rencontrons un singapourien à notre guest house. Un mec d’une quarantaine d’années qui travaille dans la finance à priori. 
Jérémie parle beaucoup avec lui et il nous inspire confiance. 
On lui explique ce que l’on veut faire à Singapour mais seulement pour une journée car c’est vraiment très cher.
Trop sympa, le mec nous fait notre itinéraire avec le numéro des bus à prendre, la direction et les arrêts. 
Il nous propose même de nous réserver des billets pour le zoo a tarif singapourien, soit 50% moins chers. Trop cool, on accepte même si Emmanuelle n’était pas très fan de l’idée de lui donner de l’argent. 
Bref, il repart et revient le soir. On lui demande si c’est ok pour les billets. Pas de problème, il a donné notre nom lors de la réservation, nous n’avons plus qu’à y aller avec notre passeport et le tour est joué. 
Nous allons donc mangé avec lui le soir, il nous paye le repas et nous lui payons la bière. 
Rendez-vous le matin à 7h direction Singapour car il nous a proposé de le suivre pour qu’on ne se perde pas (savoir quel bus prendre, quel taxi… pour s’y rendre).
Nous l’attendons, il est 7h15 et personne…. bon… bizarre car il nous a dit qu’il s’envolait pour Londres à 11h. Finalement à 7h30, le voilà. 
Nous le suivons et passons la frontière assez facilement à cette heure ci. 
Nous sommes déjà impressionnés par la grandeur et la propreté de la gare de bus en arrivant à Singapour. Les gens sont supers calmes, personne ne parle dans le bus ou vraiment à voix basse. Même les chinois!! Nous ne sommes plus du tout habitués à autant de silence dans les lieux publics mais ça fait vraiment du bien. 
La chance est avec nous en plus car le temps (affreux la veille) est juste magnifique aujourd’hui.
À la sortie de l’arrêt de bus, notre « ami » singapourien nous propose d’acheter de l’eau ici car plus loin on devra payer plus cher. Il en profite pour s’acheter un sprite. On lui demande où l’on peut retirer de l’argent sans trop de commissions. Il ne sait pas trop. 
Il nous demande si l’on a des euros pour faire le change. Oui, il nous en reste un peu… 
De manière très amicale, il nous propose qu’on lui file quelques euros, qu’il rentre chez lui pour échanger l’argent et qu’il nous ramène l’équivalent en dollars singapouriens devant le zoo. 
Emmanuelle ne le sent pas du tout, on ne sait pas vraiment pourquoi (sorcellerie ??^^), mais finalement on lui file 25 euros. 
 Quelques minutes plus tard, notre taxi arrive pour nous emmener au zoo. On lui dit « à tout à l’heure » (puisqu’il doit venir au zoo nous filer l’argent), lui nous dit « au revoir »…. mmmmhhhh ! En plus on sent dans ses yeux qu’on ne le reverra jamais. 
On ne se dit rien mais au fond, on sent tous les deux que l’on a fait une connerie. 
Et c’est là que tout s’accélère! 
On arrive au zoo, Jérémie va au guichet pour récupérer nos places: évidemment pas de places réservées à notre nom! 
L’espoir fait vivre, on se dit que de toute façon il va arriver et que tout va se régler. 
30 minutes passent… 45 minutes et toujours personne. 
Emmanuelle retourne au guichet pour être sur qu’il n’y a rien à notre nom. Elle explique l’histoire à la fille qui panique un peu pour elle. 
Après plusieurs minutes d’attente, le proprio de notre guest house nous envoie le numéro de téléphone de l’arnaqueur. La fille lui téléphone, il lui répond qu’il est vraiment occupé et qu’il nous rappelle. 
Le hic: il n’a pas notre numéro de téléphone. J’essaie de le rappeler 3-4 fois mais aucune réponse. La fille décide de l’appeler avec un autre numéro de téléphone. Il répond mais raccroche dès qu’on lui dit que c’est le zoo au bout du fil. On comprend l’arnaque. Il nous a bien roulé et a bien joué. D’autant plus que l’on ne comprend pas car il a offert des RayBan polarisées à Jérémie (qui semblent être vraies).
Bref, la fille nous conseille vivement d’aller directement chez les flics pour porter plainte. Elle est vraiment trop gentille et devant notre désespoir, elle court voir son directeur et réussi à nous avoir des billets d’entrée à moitié prix. Elle est trop mimi. Elle nous dit au revoir et good luck en serrant très fort Emmanuelle. Elles avaient toutes les deux les larmes aux yeux! 
On lui a quand même envoyé un message de menace en le prévenant qu’on allait chez les flics. Il a répondu alors qu’il devait être dans l’avion… en nous disant qu’il ramènerait l’argent lors de son retour mais qu’il ne faut pas aller chez les flics. Sauf qu’on ne compte pas rester sur Johor !
DCIM100GOPROGOPR0419.JPG
Ce beau poste de police de Singapour !!
Le soir même, le proprio de notre guest house nous dit que le nom du mec sur le passeport et le nom de la réservation n’est pas le même et qu’il est parti sans payer la chambre. Bon ok on comprend qu’il a été très fort. 
Finalité de l’histoire: le mec est revenu à la guest house payer sa chambre et le proprio lui a demandé les 25 euros qu’il lui a remis. Nous avons donc bien reçu les 25 euros mais jamais les 100 rungits. Finalement, nous avons quasi pas perdu d’argent puisque le tarif d’entrée du zoo nous aura coûté le même prix que l’on aurait dû payer. 

Singapour, la ville jardin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un mot en arrivant là-bas ! Amazing (incroyable)!! C’est le Dysney Land asiatique!! 
En fait la république de Singapour n’est pas vraiment grande (719 km2). 
Ce qui est incroyable, c’est qu’ils ont réussi à créer une ville très très urbanisée avec des building partout mais aussi beaucoup de parcs, un très beau mix.
Singapour est l’un des pays les plus prospères au monde en terme d’économie, d’éducation, de santé, de sécurité et d’éducation!! Rien que cela.

Que faire à Singapour ?

Le Zoo de Singapour : un zoo vraiment différent où les animaux sont en quasi liberté. Nous n’étions d’ailleurs pas trop rassurés en voyant un magnifique tigre blanc montrer les crocs et rugir devant des enfants alors qu’il n’y avait qu’une barrière naturelle (pseudo-rivière) qui nous séparait de lui. Les singes se baladent un peu partout. On a quand même mis près de 3h pour la visite. On conseille.
Marina bay et ses alentours : c’est vraiment le centre névralgique et branché de Singapour. Une forêt de building d’un côté, un « lac » et des jardins de l’autre côté, sans compter la mer en toile de fond. Du coup, comme notre journée était vraiment bien entamée, et après avoir passé une bonne heure à porter plainte, nous découvrons ce centre à la tombée de la nuit. Les jeux de lumière valent vraiment le déplacement. Les buildings s’illuminent et le soleil reflète ses couleurs rouges-orangées sur les façades vitrées. Au pied de de cet hôtel fou avec trois « tours » sur lesquelles reposent une « planche de surf » ou un « bateau » (suivant les points de vue), on peut y voir un spectacle son et lumière sur l’eau tous les soirs à 20h, 21h mais nous l’avons vu aussi à 22h! Nous l’avons vu la première fois depuis l’esplanade mais c’est encore plus impressionnant vu de près, juste en sortant de l’hôtel. 
DCIM100GOPROGOPR0436.JPG
Le Gardens by the Bay : nous nous y sommes promenés gratuitement à l’extérieur (évidemment, en arrivant à 21h, tout était fermé) mais cela vallait le coup. On a pu admirer les fameux arbres (ou champignons) artificiels, symboles de Singapour, hauts de 25 à 50 mètres. Leur structures sont entièrement recouvertes de végétations. Ces jardins futuristes nous projettent comme dans un film de science fiction, un peu comme Avatar.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Se promener sur l’esplanade et dans les plus petites rues entre et derrière les buildings. 

Où manger à Singapour ?

– Bon, avec nos histoires d’arnaques et de plainte au commissariat plus le temps de transport en commun… on n’a clairement pas eu le temps de manger le midi. 
Cependant, sachez que pour un budget Backpacker, Singapour n’est vraiment pas cheap!! 
– Le seul endroit correct niveau prix que l’on a trouvé à Singapour est sans nul doute Chinatown. Dans cette rue, on a même trouvé un magasin vraiment cheap avec un coca à 1$ singapourien! Du jamais vu. Il faut continuer un tout petit peu pour arriver sur la cantine!! Une sorte de marché couvert avec au centre des tables et tout autour, des petits « restaurants ». 
– On voulait aussi aller boire un verre sur un rooftop, histoire de. Pour aller au Marina Bay Sand, Si l’on n’est pas client de l’hôtel, il faut payer 15 dollars pour avoir l’accès au bar du rooftop, payer sa conso au minimum 20 $ sans avoir pour autant droit d’aller se prélasser sur la piscine la plus haute de Singapour (celle-ci étant réservée aux clients de l’hotel). Tenue correcte exigée aussi. 
– Il y a aussi le 1-altitude, juste derrière la Rafles place. Nous avions choisi d’y aller mais une fois arrivés devant la porte, une file d’attente énorme se formait pour pouvoir y aller. 2eme point, et pas des moindres, tout le monde était habillé sur son 31. On se regarde: short, T-shirt basique et baskets… aucune chance pour nous d’y accéder! Tant pis, on rebrousse chemin et retournons face au Marina Bay dans un resto-bar mexicain. Les cocktails sont plutôt originaux et bons, heureusement au vu du prix: 30$ pour 2 cocktails!! 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Au final, Même avec cette histoire d’arnaque, Singapour est vraiment un état à part et donc à voir. Nous avons beaucoup aimé malgré le style de vie très cher. Pour une ou deux journées en tant que backpackers, c’est largement suffisant. Pour les vacances, il faut compter le même budget que pour des vacances à Paris.

Où dormir ?

– Sur Singapour, quasi impossible de trouver une chambre pour deux à moins de 30-35$! Même les dortoirs sont chers. 
– Nous avons donc opter pour dormir dans une petite guest house vraiment sympa à la frontière : Haistar Homestay! Les chambres sont propres, confortables et le proprio est très gentil. 60 RM soit 12,60€ la nuit.

Transport

 

De Johor Barhu à Singapour 
Prendre le bus (peu importe lequel, ils vont tous à Singapour) à JB Sentral direction Marsiling (Woodland!!). 
Après, toutes nos excuses mais nous avons jeté le papier que notre arnaqueur nous avait donné avec le numéro des bus. 
Sachez tout de même qu’il existe un bus direct de la frontière (woodland) à Marina Bay. 
Les métros sont assez simples d’utilisation et ne pas hésiter à demander. Les habitants sont adorables. 

Nos activités

Zoo de Singapour : 33$/pers soit 21€. A faire, il est vraiment incomparable.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Spectacle son et lumière devant le Marina Bay Sands : gratuit et très beau.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close