Chapitre Robinson : Perhentian et Tioman Island

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La Malaisie est vraiment gorgée de richesses. On peut passer de la grande ville peuplée de buildings à la forêt Tropicale vieille de plus de 130 millions d’années pour terminer par des paysages « cartes postales ».
 
Pour cela, il faut aller sur les îles.

Mais laquelle ou lesquelles choisir parmi ces innombrables petits îlots ?

Après s’être renseigné sur plusieurs articles de blog, nous jetons notre dévolu sur les îles Perhantians (Pulau Perhantian. Pulau signifiant Île).
Nous avions décidé de passer au moins 3 jours sur cette île sauvage avec JB afin qu’il termine ses vacances en se prélassant sur le sable face à une mer turquoise. Cependant attention, car le soleil de l’équateur est quand même différent du soleil d’été français. JB s’en rappellera longtemps…
DSC_1253
 
Nous avions repéré 2 autres îles : Penang et Tioman. Après réflexion,  nous avons choisi Tioman car les coraux sont apparemment magnifiques et Penang n’est pas réputée pour ses belles plages mais surtout pour sa ville (Georgetown) qui bouge énormément. Mais après Kuala Lumpur et Singapour, nous avions notre quota de buildings. C’est donc sur Tioman que nous avons passé nos derniers jours en Malaisie.
 

Îles Perhentians, belles et sauvages

 
Les îles Perhantian sont divisées en 2 îles: la grande (Besar) et la petite (Kecil). Besar est plus renommée pour sa tranquillité et son ambiance familiale, tandis que Kecil est plutôt pour les Backpackers. C’est tout naturellement que nous prenons la direction de Long Beach, la grande plage animée de Kecil.
 
Après avoir déboursé 50 rungit (9,8€) chacun pour le bateau et 30 RM (5,9€) chacun pour avoir l’autorisation d’aller sur l’île (sorte de taxe gouvernementale), il a fallu chercher des logements corrects à prix corrects.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Certes l’île est paradisiaque mais les logements sont à revoir. Il y a en majorité des petits bungalows en bois, authentiques et rustiques. Cela donne un charme mais ça s’arrête là. Il ne faut pas s’attendre à du grand confort et il faut partager sa chambre avec tout un tas de petites bébêtes.  C’est toujours le suspense de savoir ce que l’on allait trouver dans notre salle de bain là nuit ou le soir en revenant de notre journée (varans qui barbotent dans la cuvette des toilettes, « rats », araignée immenses, colonie de fourmis…).
 OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une fois la galère du logement achevée, que fait-on à Perhentian ?

 
La réponse est très compliquée: playa !!!
L’île n’est pas bien grande et l’on peut passer de long beach à coral Bay (la plage de l’autre côté de l’île) en moins de 15 minutes de marche. Moins de 15 minutes car on doit traverser une partie pleine de moustiques, du coup on accélère toujours le pas pour essayer de passer à travers ces infâmes bestioles.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Long beach (la plage où nous etions) est la plage la plus animée de l’île, surtout le soir. A partir de 18h environ, les bar-plages ouvrent et nous pouvons nous poser sur le sable à siroter un cocktail face à la mer, musique d’ambiance en fond.
DSC_1257
DSC_1255
Plusieurs restos sont ouverts malgré la fin du Ramadan. Le dernier soir avec JB nous avons mangé dans l’un des nombreux petits restaurants qui proposent poissons, viandes ou légumes grillés au barbecue. Le tarif est unique et à volonté. Un régal aussi bien pour les carnivores que pour les végétariens.
 

Les plages de Perhentians

 

Long beach : comme son nom l’indique, elle est la plus grande de l’île, c’est LA plage des Backpackers et des chinois ^^ (ils sont vraiment partout). Nous avons fait du snorkeling (masque-tuba) pour admirer les nombreux petits poissons. Mais ce n’est pas la meilleure plage de l’île pour ça.
 
Coral Bay: de l’autre côté de l’île, plage plus petite que sa grande sœur long beach. Comme à long beach, on trouve de nombreux « hôtels » proposant des combinés plongée/PADI avec la location de la chambre. Nous avons fait du snorkeling tout à gauche de la plage, vers le Senja Bay resort. Les poissons sont assez gros et on a vu quelques beaux coraux. Cette plage est beaucoup plus calme mais comme pour long beach, attention aux ancres des bateaux plantées dans le sable sur la plage. Il faut bien regarder où l’on marche sous peine de se faire « crucifier » le pied !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 
Un « trek » dans la jungle pour atteindre D-Lagoon : pour y accéder, plusieurs possibilités. Soit prendre un bateau-taxi de long beach (10 rungit/pers soit 2€), soit emprunter un chemin dans la jungle de l’île. Nous avons évidemment opté pour la 2ème solution à l’aller et la première au retour (par crainte de déguster avec tous les moustiques affamés et de la nuit qui tombe plus vite dans la jungle). Le trajet pour y aller n’est pas trop compliqué, il faut suivre les pancartes quand on les trouve^^ par contre comme dans toutes jungles tropicales, l’humidité est totalement présente, ajoutez la chaleur et les efforts pour monter certains passages, au bout d’une bonne heure et demie nous étions de vraies éponges.
IMG_7990
Sur le chemin, nous arrivons à un point de vue sur la baie. Nous étions totalement émerveillés par la couleur de l’eau d’un bleu cristallin. Nous n’avions encore jamais vu ça. Pas de plage mais des rochers qui mènent à cette piscine naturelle. Ni une ni 2, en tant qu’aventuriers, nous décidons de descendre par un escalier totalement abandonné, rouillé, où il manquait parfois 4 énormes lattes de béton qui créaient un gros vide. La descente s’est faite en plusieurs étapes : escalier, changement par les rochers puis reprise de l’escalier. Même si JB ne voulait pas nous suivre au début, nous sommes finalement arrivés tous les 3 totalement entiers.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
L’avantage de cette plage : on était seuls à profiter de ces magnifiques paysages. Le top. Par contre, à part des bancs de sardines et quelques poissons vers le ponton, pas grand chose à voir sous l’eau.
DCIM100GOPROGOPR0041.JPG
Le retour s’est passé plus rapidement en passant par le ponton et en s’accrochant bien à la barrière quand il fallait marcher seulement sur les rails latérales lorsqu’il y avait un énorme trou (Emmanuelle n’était franchement pas rassurée).
– Avant d’arriver à D-lagoon, nous avons fait un détour à Adam et Eve beach où nous ne sommes pas restés longtemps au vu d’un couple qui donnait la franche impression de vouloir rester seuls sur cette plage.
– On les a donc laissé pour enfin arriver à D-lagoon. C’est une petite plage avec un resort vraiment calme et très reposante. Mais attention aux singes qui débarquent de la jungle pour fouiller dans les sacs à la recherche de nourriture ou qui prennent carrément l’assiette pour se servir.
 La dernière plage très sympathique pour voir de beaux coraux et des énormes poissons est la petite plage privée du resort tout à droite de la plage de coral beach. C’est sans doute même la plage privée du resort.
 OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous avons vraiment aimé Perhantian avec son eau à 30°, cristalline et ses gros poissons. Mais aussi son côté sauvage et non bétonné. Malgré le nombre de petits hôtels, l’île s’efforce de rester authentique autant que possible avec des petits chalets en bois. Ils construisent malheureusement un gros hôtel bétonné juste à la sortie du ponton. Le seul moyen pour se déplacer est le taxi-boat ou à pied.
Si l’on devait donner 2 points negatifs: le tarif global sur l’île (logements chers par rapport à la qualité et les bières, plats sont plus chers, mais nous sommes sur une île) et le manque de coraux en snorkeling. Taxe pour aller sur l’île qui semble pas forcément destinée à la préservation de l’environnement, vu comme c’est sale. Attention aussi, il n’y a pas d’ATM sur l’île donc prévoir de l’argent avant d’y venir.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Départ de JB : à très vite, l’ami !!!
 

L’île de Tioman: richesse de la vie sous-marine

 
Après un petit tour sur Singapour, nous prenons un bus direction Mersing, le port de départ pour Tioman. On s’est levé super tôt pour arriver tôt là-bas et prendre le premier bâteau. Pas de bol, ils partent en fonction de la marée et il fallait attendre 15h pour embarquer. Après 2h de traversée, nous voilà arrivés. Nous sommes tout de suite surpris de voir une petite route bétonnée qui longe la plage et de nombreux scooter avec remorque sur le côté (ancêtre du side-car) rouler à pleine balle, nous obligeant à nous mettre sur le côté pour les laisser passer.
On avait déjà réservé un bungalow sur Abc beach avec l’agence qui nous a vendu les billets de bateau. On aurait pu peut être trouver quelque chose de moins cher sur place mais nous avions clairement la flemme de passer 1h à chercher un logement entre la fatigue, la chaleur et nos gros sacs à dos. Au final le logement était très proche de la plage, clean mais il y faisait chaud.
 

Que faire sur l’île de Tioman ?

 
– Sur Tioman,  la principale activité est vraiment le snorkeling. 
DCIM100GOPROGOPR0545.JPG
Les coraux sont juste magnifiques avec des couleurs à couper le souffle. Mais aussi tout un tas de petits poissons multicolores.
Franchement, tout le monde nous avait dit que c’était une île hyper touristique. Mais quand on voit le nombre de personne sur la plage, on se demande vraiment où sont les touristes.  Les locaux sont plus sur la « grande » ville de l’île: Tekek. C’est d’ailleurs ici que vous trouverez le seul ATM de l’île ou des magasins Duty free (prix réduits car pas de taxes).
Peu importe où vous allez, vous trouverez une très belle faune/flore marine mais il faut s’éloigner de la plage et passer tous les coraux morts recouverts pas le sable. On conseille vivement d’avoir des petits chaussons pour entrer dans l’eau sinon ça pique les pieds. Par contre attention à ne pas marcher sur les coraux vivants. Ils sont tellement beaux et importants pour l’écosystème qu’il est très énervant de voir les gens les détruire.
– Notre plage préférée a vraiment été Juara beach : on nageait dans un vrai aquarium, l’eau est claire et son bleu contraste avec le vert de la jungle. En plus, nous étions quasi seuls encore une fois, alors que la plage de sable blanc est immense. 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
C’était notre récompense car nous avions décidé d’y aller à pied et la route était très longue…
 

Un trek à travers la jungle luxuriante de Tioman

2 possibilités pour atteindre Juara beach en partant de Tekek :
– Le taxi voiture cette fois-ci, car Tioman est plus grande que Perhantian et possède des routes ;
– Partir à l’aventure et traverser l’île à travers la jungle.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le chemin est difficile à trouver car bien recouvert par la broussaille et d’immenses herbes. Armés d’une bombe à moustiques et d’un bâton de secours (au cas où il y ait serpents ou autres bébètes dangereuses), c’était parti.
Alors là on a compris notre douleur. Une chaleur humide atroce (humidité à 200%), 350 mètres de dénivelé…  Autant vous dire que si on s’était pris une averse de mousson sur la tête, ça aurait été pareil.
Mais en dehors de ça, nous étions en pleine nature et entourés d’arbres parfois immenses datant sans doute de plusieurs centaines d’années, d’animaux omniprésents (on sentait leur présence et leurs yeux rivés sur nous), de différents bruits sauvages, parfois connus, parfois moins… On vous avouera que parfois on ne faisait pas les malins et nous tracions notre chemin.
DCIM100GOPROGOPR0555.JPG
DCIM100GOPROGOPR0567.JPG
Mais après 9kms, 2h30 de marche, la récompense était vraiment à la hauteur. Mais le lendemain les courbatures étaient bien présentes !!
DCIM100GOPROGOPR0578.JPG
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
DCIM100GOPROGOPR0594.JPG
On n’avait pas emmené assez d’argent pour pouvoir prendre un taxi pour le retour. Nous avons du faire 3kms à pied mais les pentes à 45 degrés, nous ont achevées, Emmanuelle était latéralement au bout de sa vie. On a donc fait du stop pour arrêter une jeep qui voudrait bien le peu d’argent qui nous restait pour nous emmener au plus près de notre destination. Ouf ! On a réussi à négocier et un gars nous a déposé à 3kms de notre bungalow mais ce n’était que de la descente ou du plat, c’était donc beaucoup plus simple.
Le trajet aller mais surtout retour est très dur mais ça vaut vraiment la peine. On a vraiment eu un coup de cœur pour cette plage reposante. Si c’était à refaire, nous referions l’aller à pied, louerions une nuit sur Juara ou 2 puis on reviendrait tranquillement à pied sur Tekek.
 
– Au final, l’île de Tioman est un vrai petit paradis sous-marin, les tarifs des bungalows et repas sont tout à fait correct pour une île. C’est une île Duty free, donc sans taxes: l’alcool (bières) et les cigarettes sont donc largement moins chers. Il n’y a pas autant de touristes que certains disent ou du moins ils sont éparpillés. On les retrouve tous le soir sur le restaurant principal, appartenant au Nazri GH. En fait, sur les îles on a vraiment l’impression que les magasins et restaurants ouvrent et ferment quand ils veulent. Du coup, ça laisse toujours un suspense pour savoir si on va pouvoir acheter la bouteille d’eau au petit market qui était ouvert la veille.
DCIM100GOPROGOPR0464.JPG
– Points négatifs : les trop nombreux side-cars qui ne laissent pas de place aux piétons pour circuler. Les ravitaillements des restaurants sans doute trop peu nombreux, ce qui fait que l’on mange toujours un peu la même chose midi et soir durant 4 jours… Et le tarif des taxis (bateau et voitures) pour se déplacer d’une plage à une autre.
 

Alors Tioman ou Perhantian ??

OLYMPUS DIGITAL CAMERA 
Question vraiment difficile car chaque île a son ambiance,  ses points positifs et négatifs. Il nous est impossible de choisir entre les deux. Pour le snorkeling ça serait plutôt Tioman mais pour l’ambiance cool, Backpackers sans trop en faire, plutôt Perhantian (sachant qu’en plongée pour chacune, vous pouvez voir des choses magnifiques).
 

Où dormir ?

1-Perhantians

–  Bintang View Chalet : chalet ayant son charme, à 3-4 minutes à pied de la plage, un peu en hauteur. Sympa mais ne pas avoir peur de découvrir des animaux dans la salle de bain. Vous faites une coloc avec la nature. Un peu cher, rapport qualité/prix bof (90 rungits soit 18,87€).
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Lemongrass : sans doute l’endroit le moins cher de l’île. Attention, nous sommes tombés sur un mec qui préférait dormir plutôt que de louer ses bungalow donc il nous a donné les clés d’un tout pourri et vraiment glauque mais on en avait vu un pas trop mal (le 14 et le 12). Nous avons fait le ménage nous-mêmes et changé les draps. On aura payé seulement 20 rungits soit 4,2€. La chambre est normalement à 40 ou 50 rungits (soit 10€ maximum),  salle de bain partagée.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
 

2- Tioman Island

Mokhtar’s Place : bungalow avec salle de bain intérieure, et ventilateur. Propre et vous pouvez même aller ramasser vos mangues le matin pour le petit dej dans le jardin. A 30 secondes de la plage, sur ABC beach. 60 rungits la nuit soit 12,6€.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
IMG_8160
 

Où manger ?

1- Perhantians

– Ils s’equivalent tous et proposent à peu près la même chose aux mêmes tarifs.
– Essayer les barbecue à volonté pour 25 RM (carnivores à 5€) et 20 RM (végétariens à 4€).

2- Tioman

– Nous avons presque toujours mangé au restaurant de Nazri 2 (sunset corner) : les couchers de soleil sont splendides d’ici. Ils sont parfois débordés et vous pouvez rester au moins 1h30 avant d’avoir votre premier plat. Les barbecue sont très bons et le mee Kari très bon aussi.
Le Sunset corner juste à côté (fermé durant notre séjour) : fait à priori de très bonnes pizzas.
DCIM100GOPROGOPR0475.JPG
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
– Sinon allez vers ABC chalet, il y a plusieurs petits restaurants aussi.
 

Nos Activités payantes

 

1- Perhentians

Droit d’entrée sur l’île : 30 rungits/pers soit 6,3€.
– On a tout fait par nous-même mais de nombreuses agences proposent des tours.
 

2- Tioman

Droit d’entrée sur l’ile : 25 ou 30 rungits soit 6€. On ne nous a rien demandé de payé. A priori ça dépend des jours, si les policiers sont là ou pas.
– Pareil mais nous avions failli faire le tour d’une journée en snorkeling vers corals Island. C’est à priori magnifique (85 rungits /pers soit presque 20€)
 

Transports

Bateau Kuala Besut à perhantian : 70 normalement,  nous les avons eu à 50 RM soit 10,50€.
Taxi-boat D-lagoon à long beach : 10 RM 2,10 €/pers.
 
Bus Johor Barhu-mersing : 15 RM soit 3,15€/pers.
Bateau Mersing-tioman : 35 RM/personne A/R soit 8,8€.
Taxi Juara-Tekek: ils demandent 25RM /pers (il nous restait que 20 RM soit 4,20€).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close