Chapitre 4 : Pushkar

Pushkar, le retour d’un peu de calme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous prenons le bus de 9h15 direction Pushkar. Le bus est même parti en avance! Normalement nous en avons pour 3h et c’est un direct. Pas besoin de s’arrêter à Ajmer (ville juste avant, centrale des bus). En attendant, petite séance photos improvisée avec nos amis indiens.
 OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On récupère quand même pas mal de monde à Ajmer, nous sommes donc entassé pour les derniers kilomètres. Les routes pour aller à Pushkar sont sinueuses et nous montons au flanc des montagnes. Cela fait parfois peur car nous sommes très proches du vide. On fait confiance au chauffeur!
Finalement on arrive vers 12h40 à destination. 
Pushkar est vraiment une toute petite ville qui s’articule autour d’un lac sacré. Nous pouvons tout faire à pied. D’ailleurs nous sommes surpris car dans le centre, aucun taxi, aucun Tuktuk, aucun bus… seulement des scooters et des motos qui ont le droit de circuler. C’est tout de suite beaucoup plus agréable. 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Après une petite heure à visiter quelques guest-houses qui bradent quand même leur prix car c’est la basse saison, nous nous posons à l’Everest hôtel. 
On avait repéré un petit resto sur TripAdvisor qui avait vraiment l’air sympa. Arrivés devant: fermé!!! Grosse déception. 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mais c’est le jeu, nous sommes en basse saison. Il y a pas mal de choses de fermées, comme au Sri Lanka. D’autant plus que dans 2 jours c’est Ramadan, alors il y en a qui arrêtent de bosser durant cette période. 

Que faire à Pushkar?

– En fait on vient à Pushkar pour ne rien faire en tant que touriste. C’est la ville des hippies où le maître mot est « chilling « . La ville est toute petite. 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Sur le principe, c’est Varanasi en miniature. C’est un grand lieu de pèlerinage pour les hindous avec de très nombreux temples.
Cette ville est associée au dieu Brahma, qui selon la légende, tua un démon avec une fleur de lotus dont 3 pétales formèrent 3 lacs en tombant (les eaux sont donc considérées comme sacrées).
– Le lac sacré avec ses 52 ghats. On peut se promener tout autour et voir les indiens se baigner dans les piscines artificielles du lac. 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Avec cette chaleur on les comprend mais la couleur verte nous rebute un peu. On se pose donc sur des marches à l’ombre, à observer les enfants rirent et s’amuser dans l’eau et la famille de singes blancs à tête noire vivre leur vie (certains se cherchent les poux, d’autres essayent de faire une sieste en mode nuque brisée (grosse pensée pour toi Lio), les bébés jouent entre eux et essayent d’escalader des barrières en vain…). 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Le Brahma Temple : un temple dédié au dieu Brahma comme vous avez pu le deviner. Notre premier Temple hindous en fait. Totalement différent des temples bouddhiques.  On nous met des fleurs dans les mains pour les poser sur une statue d’un dieu sui ne ressemble pas tellement à Brahma en plus. Le monsieur qui était la pour prendre les offrandes, nous donne ensuite des sortes de coquillages blancs que l’on doit manger. Euh ça paraît un peu bizarre son truc. Une famille d’indiens étaient juste à côté de nous et on voyait le papa rigoler un peu. On comprend bien que le petit papy à du fumer un truc et nous dit n’importe quoi. On le garde quand même pour ne pas l’offenser en lui disant qu’on le mangera plus tard! Mais bien sûr! 
– Se balader dans le marché (bazar). 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Une longue rue bondée de marchants de vêtements et de babioles en tout genre. On passe donc une bonne partie de l’après-midi à flâner dans les rues. En fait Pushkar c’est quand même plus calme, les couleurs sont magnifiques (beaucoup de femmes avec des saris de couleurs vives se promènent). 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Même les vendeurs sont moins insistants. Parfois, ils ne sont même pas dans leurs boutiques.
 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Du coup Pushkar c’est un peu comme une parenthèse au milieu de toute cette folie indienne.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous sommes restés 2 jours seulement à Pushkar.
Direction Udaipur, la ville blanche.

Où dormir ?

Everest hotel : chambres avec ventilateur (les plus petites sont à 300 Rp, les plus grandes 500 négociées 400 Rp soit 5,71€ la nuit). Rooftop sympa avec beaucoup de plantes. 
Mayur hotel : on avait hésité avec celui-ci. Les chambres sont au même prix, avec ventilateur.

Où manger?

Baba restaurant : plats copieux et très bons. Un peu plus chers que d’habitude mais vu la consistance, ça les vaut.
Funky Monkey : super petit dej et muesli fait maison. Mix-fruit très bons avec une mention spéciale au « mint-lime juice ». On recommande.

DSC_1181


Transport

– Bus Jaipur -> Pushkar : 140 rp/personne soit 2€.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close