Chapitre 3 : Jaipur

Jaipur : la ville rose, vraiment ???

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous devions prendre un bus à 8h30 au départ d’Agra. Nous étions déjà un peu stressés car nous étions trop à la bourre et nous avions peur de louper notre bus. Penses-tu! Arrivés à bon port (après une petite galère car notre chauffeur de Tuktuk ne savait pas trop où il nous emmènenait), on nous dit qu’en fait le bus n’est qu’à 9h30! Purée 1h à attendre au milieu des mouches! Comment peter un câble? 
Nous en profitons pour aller acheter des bananes. Vers 9h, on a le droit de mettre nos sacs à dos dans le coffre du bus et là, improbable, le mec nous demande 20 roupies par sac! C’est quoi ce bazar ? On n’a jamais vu ça! On lui dit en rigolant qu’il se fout de nous, que l’on sait très bien que c’est compris dans l’achat du ticket de bus et que c’est juste qu’il veut se faire de la maille sur le dos des touristes comme le reste des indiens (oups on l’a dit ^^). Il insiste en essayant de garder un petit rire qui le trahi bien. On ne lui répond plus mais on reste quand même pas très loin du coffre. On ne sait jamais, il peut à tout moment nous virer nos sacs et que l’on parte sans. On a vraiment appris à se méfier ici. Rien n’est jamais sûr! 
Finalement on a bien vu qu’il voulait nous entuber car un couple d’allemands et d’autres indiens ont mis leurs bagages dans le coffre sans qu’il ne leur demande rien. Le petit coquin!
9h31 (quelle précision) on décolle pour 5h de bus! Ils sont supers à l’heure pour les départs. Nous, on n’est pas trop mal car on a des sièges. Mais une fois ces sièges occupés, les gens s’entassent sur les couchettes en bas et en haut du bus. Le bus est sans clim, mais heureusement il y a quelques nuages aujourd’hui ce qui nous fait perdre quelques degrés et avec les fenêtres ouvertes ça reste supportable.
IMG_7769 
Pause déjeuner. Jamais vu des toilettes aussi dégueulasses. Désolés pour le mot mais il n’y en n’a pas d’autres. Imaginez, une décharge de déchets derrière un resto (où on mangera ensuite ce qui ne devait pas être une très bonne idée), sur le côté droit, une petite dalle de béton avec un trou de souris au fond pour que les hommes fasses leurs besoins. Pour résumer, vous mettez les pieds dans la pisse des autres. Pour les femmes, 2 choix : le même style de toilettes juste à côté des hommes, séparés par un muret de 1 mètre de haut (les mecs peuvent donc vous mater) ou au bout de la déchèterie, des pseudo toilettes fermées à la turc. Bon, bah … option 2 ! On vous épargne la couleur et l’odeur des toilettes. Emmanuelle a vraiment regretté de ne pas avoir pris des cours d’apnée avant de partir. 
IMG_7771
La faim nous fait quand même acheter un dhal (plat à base de lentilles) avec un thé chai et des chapati. D’un coup une petite tornade! Wahou!!! Un tourbillon de sable qui fait s’envoler les parasols, les assiettes. On est trop impressionné. Ça n’aura duré que 30 secondes environ mais assez pour mettre le bazar dans tous ce qui était à l’extérieur.
Nous repartons et arrivons vers 15h à 5kms du centre alors que le mec qui nous a vendu les billets nous a dit que le bus s’arrêtait en plein centre! 
On trouve un Uber à partager avec des allemands pour nous emmener à notre hôtel. 
Fiou on y est enfin et l’hôtel c’est vraiment le grand standing! Grand lit, tout neuf, la clim, eau chaude et petit salon dans la chambre pour 11 euros! 

Jaipur, la ville rose

Jaipur fut construite en 1727 et est la capitale du Rajasthan. Elle est surnommée la ville rose, car les couleurs de nombreuses façades sont « rouges passés ». Cette ville est l’œuvre du Maharaja Jai Singh II.
Actuellement, la température moyenne est de 42 degrés. Autant vous dire qu’il fait très très bon!! 
Elle est située au pied des monts Aravalli et entourée d’une muraille de 6 mètres de hauteur et 4 mètres de large. 
Pour la petite histoire, ce n’est qu’en 1876 que cette ville fut repeinte totalement en rose pour la venue du Prince Albert (le rose étant la couleur traditionnelle de bienvenue). 

Que faire à Jaipur ?

Notre première impression de Jaipur est plutôt celle d’une ville calme. Alors qu’en fait pas vraiment. 
On se rend compte très vite qu’en Inde (en tout cas, pour les régions qu’on a visité), il y a pas mal de beaux monuments mais les paysages sont pas les plus dingues. C’est très aride et très sale. Mais, à Jaipur il y a des petites montagnes qui entourent la ville, ce qui lui donne un petit charme. 
– En arrivant, on décide de partir directement sur les conseils de notre hôtel afin de voir  le fort Nahargarh, très peu touristique. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’avantage donc, c’est qu’il n’y a personne. Il faut monter environ 2 kms à pied (ou en Tuktuk selon votre motivation et l’heure à laquelle vous y aller). 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous y sommes allés en fin d’après-midi. Le soleil était donc un peu moins fort et quasi toute la montée est à l’ombre à cette heure-ci. De là-haut, on a une vue panoramique sur toute la ville de Jaipur, avec au loin, les montagnes.
 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On peut se balader ensuite le long de la muraille (forteresse du fort ^^) et rentrer dans ce fort tout jaune qui resemble à un décor de film. On s’y perd presque. Nous avons vraiment apprécié cette petite parenthèse calme à l’extérieure de la ville. Une belle découverte que l’on recommande. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Le fameux fort d’Amber : immense. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Situé à une dizaine de kilomètres du centre. C’est le siège originel du pouvoir Royal. Depuis le XIIeme siècle, la citadelle était la capitale des Kashwahas jusqu’à ce que le maharaja Sawai Jai Singh II la déplace à Jaipur. Son architecture est donc d’influence Moghole.
Nous avons pris le bus pour y aller. On n’est pas totalement objectifs sur cette visite car nous étions au bout de notre vie. Pour dire, Jérémie a même vomi par la fenêtre du bus local : « je m’en croyais pas capable! » a-t-il dit! Le restaurant dans lequel nous avions mangé la veille nous a rendu malades comme des chiens. On se traînait donc. Heureusement qu’Antoine et Jérôme (les français rencontrés à Fatehpur Sikari) étaient là pour nous soutenir. Tout est grandiose ici. Les indiens y montent à dos d’éléphants.
 OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mais toujours contre cette manie de monter sur ces bêtes majestueuses, nous avons préférés y aller à pied. Arrivés là-haut nous sommes évidemment assaillis d’enfants qui veulent nous vendre tout un tas de babioles et qui ne nous lâchent pas, de guides qui insistent très lourdement pour qu’on les prennent et qui nous suivent comme des chiens… on a beau leur dire non une dizaine de fois, ça ne rentre pas. Le problème c’est qu’avec nous, plus ils insistent, moins on utilisera leur service. C’est ce qu’Emmanuelle essaye de leur expliquer en vain. Jusqu’à ce que Jérôme pète un cable et lui hurle dessus! Ce n’est qu’après ce moment là qu’il a compris (pour sa défense ça faisait presque 30 minutes qu’il nous bassinait). 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Moment difficile pour Jérémie, au bout de sa « life »!

Bon, à y réfléchir après, ça n’aurait pas été une mauvaise idée qu’il soit avec nous mais sur le principe c’était déjà foutu pour lui après avoir été aussi lourd. Tanpis. La visite en elle-même est sympa mais on trouve que ce fort a moins de charme que le précédent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Tranquille, poseyyy avec les indiens !!!
– En revenant, nous passons devant le Jal Mahal, un petit Palais construit sur un lac. Le lieu est plutôt apaisant mais nous nous n’y sommes pas arrêtés. Nous attendions qu’une seule chose: dormir.
L’après-midi nous voulions visiter le Hawa Mahal et le city Palace mais notre condition physique et digestive ne nous le permettait pas. Nous avons dormi toute l’après-midi.
Après une bonne nuit de sommeil, un petit dej léger, nous partons visiter le city Palace Museum. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On n’a pas été transcendé par ce musée, qui a notre goût est plus fait pour les indiens que pour les touristes. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un vrai musée avec des vêtements traditionnels, les armes utilisées lors des guerres persanes et une partie où l’on essaye de vous vendre toutes leurs manufactures. 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
– Le fameux Hawa Mahal ou Palais des vents : cet édifice construit au XVIII ème siècle, donnant sur la grande rue, est considéré comme le symbole de Jaipur. Sa façade est unique au monde. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il fut construit de telle sorte que le vent puisse passer, d’où son nom. Ce lieu était destiné aux femmes du harem afin qu’elles puissent regarder la rue sans être vues.  
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Lorsque l’on passe devant, il paraît tout plat, et pas très grand. Mais en réalité c’est un vrai labyrinthe. 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Jaipur a été pour nous plutôt mitigé mais nous n’avons sans doute pas pu profiter à fond de ces merveilles du fait de notre état de santé. La ville reste typique mais il y a des endroits (vers notre hôtel) bien plus calmes et où l’on peut être en relation direct avec la population sans qu’ils nous accostent de tous les côtés. 

Où dormir ?

– Nous pouvons que vous conseiller d’aller à notre hôtel : le Nahargarh Palace hotel (entre 10 et 12 euros la chambre double deluxe avec petit canapé quoi^^). Bon restaurant. Rooftop très bien décoré et agréable. Le personnel est tout simplement adorable, et de bons conseils. Seuls points négatifs: un peu excentré et lits assez durs.

Où manger ?

– Nous avons uniquement mangé à notre hôtel car les plats étaient bons et à des prix très « cheap ». 

Nos activités payantes

– Nahargarh fort : 200 Rp/pers soit soit 2,65€ (25 Rp pour les étudiants soit 0,33€). Franchement, allez-y c’est une très belle découverte.
– Amber fort: 500 Rp/pers soit 6,6€ (25 Rp pour les étudiants soit 0,33€). Imposant mais plus touristique.OLYMPUS DIGITAL CAMERA
– City palace : 500 Rp/pers soit 6,6€ (300 Rp pour les étudiants soit 4€). Pas du tout le coup de coeur… 
– Hawa Mahal: 200 Rp/pers soit 2,65€ (25 Rp pour les étudiants soit 0,33€) . Assez joli finalement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Possibilité de prendre des billets qui comprennent plusieurs visites. 

Transports

– Bus Agra -> Jaipur : 700 rp/pers soit 10€ en place assise.
– Bus vers le fort d’Amber : 10 Rp/pers l’aller soit 0,13€.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close