Chapitre 3 : Bagan

Bagan, la plaine aux milliers de pagodes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Finalement, changement de plan. La Birmanie nous fait bien comprendre que notre voyage ne doit pas être organisé. On avait préparé notre itinéraire à l’avance (première fois depuis le début) mais les transports en ont décidé autrement.

Et, c’est ça aussi le voyage.

Nous voulions aller au lac Inle mais soit les tarifs étaient bien trop élevés par rapport à la norme, soit il n’y avait plus de bus. Du coup, on s’est retrouvé à la station de bus, un peu paumés à ne pas savoir quoi faire.

On demande alors s’il y a un bus qui part prochainement vers Bagan, il y en a un dans 10 minutes. Vendu, tant pis pour le planning… Direction Bagan!

À quelques kilomètres de l’arrivée, la tempête! Des trombes d’eau! On croisait les doigts pour que ça se calme. Mais pas du tout. En arrivant à Bagan, les routes étaient inondées

Le bus nous dépose dans le quartier de Nyaung U (quartier normalement le moins cher de Bagan, dit des backpackers. Celui de New Bagan est réputé pour être un peu plus loin du site mais avec des logements plus agréables et donc plus chers). Nous n’avions pas réservé de guest house. Ici, les prix sont au minimum de 20$ la chambre et c’est vraiment pas terrible, voire un peu miteux. Au bout d’une demie-heure à chercher quelque chose de convenable, les pieds trempés, on accepte une chambre moyenne dans un hôtel.
Il a plu toute la journée. Nous n’avons donc rien fait de l’après-midi.

Minute culturelle par HOS Trip : l’histoire de Bagan

Bagan est l’un des plus grands sites historiques de l’Asie du Sud-Est. Le royaume de Bagan a été fondé en 1044 par le roi Anawrahta. À cette époque, les habitants étaient principalement des fermiers.

La région étant tellement aride, que les habitants ont réussi à développer un système d’irrigation et de barrage leur permettant de cultiver les terres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Au milieu des temples, les agriculteurs labourent encore comme leurs ancêtres.

Le roi se convertit plus tard au bouddhisme. Il décida alors de propager sa croyance et de construire de nombreuses pagodes et temples bouddhiques.
C’est vers 1057 que se produit une période de construction massive sur la plaine de Bagan. Au cours des siècles suivants, des milliers de pagodes et temples continuèrent d’être construits par les rois ainsi que par les habitants les plus riches.
A son apogée, Bagan aurait regrouppé près de 10000 temples et pagodes, entre le XI ème et XIII ème siècle.
Bagan et l’empire Khmer du Cambodge étaient les 2 empires les plus importants de l’Asie du Sud-Est lors de ces siècles.

À la fin du XIIIeme siècle, l’empire de Bagan fut envahi plusieurs fois par l’armée Mongol. C’est en 1297 que l’empire de Bagan fut anéanti puis laissé à l’abandon et la plupart des temples tombèrent en ruines.

Aujourd’hui, il ne reste qu’environ 2200 temples et pagodes (ce qui reste assez énorme à notre goût. On n’imagine même pas l’ampleur du site d’antan). Certains sont entretenus et rénovés. Pour d’autres, la nature reprend ses droits. Peut-être qu’un jour Bagan fera parti du patrimoine mondial de l’UNESCO… En attendant, elle reste sur sa liste provisoire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Champs de coton de Bagan

Que voir à Bagan?

On le sait donc, quand on va à Bagan c’est pour se balader dans cette immense plaine à travers plus de 2000 pagodes et temples.

La journée-type se divise généralement de cette façon:

1ère étape de la journée : 4h30-5h lever et départ nocturne.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’objectif : escalader un temple pour y voir le lever de soleil. Puis, balade matinale à la fraîche. Vers 8h30-9h, retour à l’hôtel pour prendre le petit déjeuner (oui, le petit dej est généralement compris dans le prix de la chambre donc on ne va pas le louper. Hahaha).
2ème partie de la journée : repos jusqu’à 15-16h car il fait vraiment trop chaud et que la fatigue est là avec un réveil nocturne.
3ème partie de la journée: vers 16h, on reprend le e-bike (scooter électrique) pour se re-balader et trouver un temple pour y admirer le coucher de soleil.

Pour notre part, on peut pas dire qu’on a été gâté… Nous sommes restés 3 jours à Bagan et tous les jours nous avons eu de la pluie. Pas en continue, mais quand même.
On a même eu le droit à une tempête avec orage au coucher de soleil. Sans mentir, au début on était dégoûté mais voir les éclairs s’écraser au loin sur les montagnes, derrière les temples, c’est juste magnifique!
Nous avons réussi à avoir un lever de soleil assez joli avec des couleurs violettes sur toute la pleine de Bagan le 2ème jour. Cette couleur s’est ensuite vite transformée en orange puis des couleurs normales.
C’est vraiment difficile d’expliquer les couleurs que peut prendre cette plaine durant le coucher et le lever du soleil. Nous n’avons cela qu’à Bagan. Comme si cette ville avait déposé un brevet de couleurs à l’aube et au crépuscule. C’est un endroit et moment magique où les gens se sentent obligés de parler à voix basse durant ces phases de la journée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les temples à voir, notre petit listing

Alors désolés d’avance, nous avons perdu une bonne partie de nos photos. Tous les temples cités ne seront donc pas accompagnés d’image… pour ceux qui veulent aller à Bagan, cela leur laisse la surprise. Pour les autres, Google est ton ami!

IMG_1351

Le temple d’Ananda : un grand temple blanc avec un énorme stupa doré de 55 mètres de haut. Pas de chance pour nous, le stupa était en rénovation. En plus, on a perdu les photos…

Le temple Hitlomino : le premier temple que l’on a découvert sur Bagan au lever de soleil. C’est apparemment le dernier grand temple bâti. Son stupa était aussi en rénovation. L’avantage des rénovations ici c’est que ça reste tout de même typique car les échafaudages sont faits en bambou!

La pagode Shwesandaw : c’est l’une des plus connues de la plaine de Bagan. La plupart des gens y vont pour le lever ou le coucher de soleil. Et, on comprend pourquoi. Le point de vue est tout simplement magnifique sur toute la plaine. Le problème, c’est que vous serez des centaines.

Pour notre premier coucher de soleil, nous sommes allés sur un petit temple derrière cette pagode (un petit temple assez raide à monter, il est noté sur Maps.me en tant que sunrise view). Nous étions que tous les 2 au début.

DCIM100GOPROGOPR1191.JPG


Au final nous nous sommes retrouvés à 4 ou 5 ce qui est très peu comparé à la masse sur Shwesandaw. C’est ici, que nous avons pu admirer les éclairs qui s’écrasaient sur la plaine.

DCIM100GOPROGOPR1190.JPG

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pagode de Shwezigon: la plus proche de Nyaung U. C’est une pagode totalement dorée, ressemblant un peu à celle de Shwedagon à Yangon. D’ailleurs son nom s’en rapproche aussi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le temple Sulamani : autre temple à base carrée surmonté d’un stupa. De belles fresques à l’intérieure (peinture) un peu abîmées par le temps.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Les autres temples et pagodes

Évidemment, le mieux à Bagan est de prendre son e-bike, feindre l’air à plus de 25km/h (vous n’irez pas à plus de 30km/h) pour se perdre parmis ces milliers de temples et pagodes.
Nous avons tout d’abord fait les plus gros temples (une matinée suffit) puis le reste du temps était consacré à trouver LE temple a monter pour le coucher ou le lever de soleil du soir et du lendemain.  Quand Jérémie était remis sur pied, Indiana Jones était de sorti!

Au plus loin, proche de new Bagan, quelques temples à voir:

Le Manuha phaya : avec un gros bouddha couché. Il y a juste la place pour lui
Shwe gu gyi: avec une belle vue sur tous les temples. On ne voulait pas y monter au début mais ça valait le coup.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le Damna Yan Gyi : on n’y est pas rentré mais il est très gros et très imposant.
Notre temple préféré : qui n’a pas de nom se situe juste en face de Damna Yan Gyi (style différent des autres).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Taung Guni Phaya : NOTRE place pour le coucher de soleil. Nous étions les seuls à le visiter le matin, comme s’il était à l’abandon. Mais alors le soir, nous n’étions pas seuls du tout. Du coup on était verts. Nous devions être une vingtaine peut être. Mais la vue à 360 degrés en vaut la peine. Et c’était notre premier et dernier coucher de soleil digne de ce nom avant de repartir. Merci Bagan de nous en avoir offert un!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Enfin, n’hésitez pas à vous balade dans le marché de Nyaung U, il est plutôt sympa malgré ses odeurs plus ou moins marquées…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Des rencontres parfois si improbables !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après en avoir pris plein les yeux sur ce dernier coucher de soleil, il était temps pour nous de dire aurevoir à ce lieu magique.

Direction Hsipaw pour rejoindre nos amis Gaëlle et Vivien pour un trek de 3 jours.
Le voyage vers Hsipaw s’annonce pas vraiment reposant: 5h de bus vers Mandalay (arrivée prévue à 3h du matin) pour reprendre un train vers Hsipaw (départ 4h du matin, arrivée prévue vers 15h). Souhaitez-nous bon courage !!!

Ou dormir à Bagan?

Difficile de conseiller. Plusieurs logements pas trop chers (comptez en moyenne 20$ la nuit avec petit dej) à Nyaung U. Concrètement, vous en aurez pour plus cher que la normale et vous devrez vous contenter de ça.
Notre hôtel : Grandempire Hotel. 20$ la nuit avec petit-dej (moyen mais à nos petits soins quand même). Le dernier soir, ils nous ont changé de chambre et un peu surclassé car la notre était juste à côté du générateur. On ne s’entendait même plus parler.
A New Bagan, on peut trouver des hôtels sans doute beaucoup moins miteux mais compter un peu plus niveau tarif.

Où manger?

La rue Thiripyitsaya 4 street : est la rue des restos. On peut trouver de tout: nourriture traditionnelle birmane, thaï, mais aussi occidentale (a priori 2-3 bons restos de pizzas). Forcemment, un peu plus cher mais comme tout à Bagan.

Nos activités payantes

Entrée Bagan – site historique : 20$. Prix justifié même si on peut trouver cela excessif. Pass valable près d’une semaine.

Location e-bike : 6000 kyat/24h soit 4,14€. Certains le faisaient en vélo mais franchement, bon courage car il fait très chaud sur ces plaines et il y a quelques kms à faire au sein du site. Les e-bikes c’est vraiment paisible…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close