Chapitre 4 : La boucle du Nord

« Loop » à la Thaïlandaise : Chiang Rai, Mae Salong, Fang, Chiang Doa et Pai.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons appelé ce trip la boucle du Nord car nous avons effectué un trajet depuis le Nord de Chiang Mai pour y revenir. Nous avons avalé les kilomètres en 3 jours mais cela valait vraiment le coup et on a pu s’éloigner des grandes villes, trop touristiques à notre goût. Merci Jeng (de notre GH)  pour les précieux conseils.

Nous louons donc un super scooter … Rose !!! Jérémie est ravi.
Et en avant Guingamp direction Chiang Rai!!!!

IMG_7394
Turban + scooter rose = grande classe !

 

La route est assez facile malgré les nombreux virages mais il doit faire quelques degrés de moins qu’à Chiang Mai, ce qui est plutôt plaisant. Nous sommes passés juste devant des « hot-springs » où les gens faisaient bouillir leurs oeufs. Juste à côté un temple.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous nous arrêtons dans un petit village, à Ban Maé Suai, totalement par hasard et surtout car nos ventres commençaient à nous faire sentir qu’ils existaient.
Pas un seul touriste à l’horizon. Il fait toujours aussi chaud en fait. Les enfants se baignent et s’amusent dans la rivière. Cela doit être l’endroit où les locaux viennent passer le week-end pour se détendre car de nombreux stands de barbecue et autres gargotes pour manger longent la rivière.

IMG_7398
Nous y restons pour manger avec les locaux qui ne parlent quasi pas un mot d’anglais, ce qui les fait bien rire. Nous demandons ce qu’ils ont à boire. Ils nous montrent la boisson locale: la bière Chang! Nous n’avions donc pas trop le choix. Heureusement, Emmanuelle avait trouvé une petite dame qui faisait des cafés froids énormes!!!!

IMG_1200
Nous avons passé un moment très agréable ici mais il fallait repartir.

Que faire à Chiang Rai?

Dans la ville-même, pas grand chose.

– Généralement on va à Chiang Rai pour voir le magnifique Temple Blanc, le Wat Rong khun (white temple).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Il ne manque plus que la Reine des Neiges…

Situé à une quinzaine de kilomètres au sud de Chiang Rai, ce temple est en fait l’œuvre d’un artiste de la ville (Chalermchai Kositpipat) qui souhaitait rendre hommage à l’ancien roi (1997), le roi Rama IX (décédé le 13 octobre 2016).
Après avoir vu de nombreux temples, nous étions un peu rassasiés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais celui-ci n’a rien à voir avec les autres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

D’un blanc immaculé représentant la pureté du bouddhisme et recouvert de miroirs pour refléter la lumière du soleil, il recèle d’étonnantes peintures intérieures (Pokémon, Minions, Spiderman, Marvel, Comics… en face des peintures de Bouddha..) et des sculptures extérieures pour le moins particulières (personnages de Marvel, de cinéma, mains et crânes sortants des enfers…).  

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Humour parfois un peu douteux…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Toujours des détails sympas…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Et ça continue…

Nous n’avons pas le droit de prendre de photos à l’intérieur. Jérémie a bien essayé mais il s’est faite vite rappelé à l’ordre par le garde qui lui a donné une bonne fessée avec sa pancarte. Oups ^^!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Chercher l’intrus

– La 2ème curiosité, et pas des moindres, est le musée de la Black House (Baandam museum). Alors on n’a pas vraiment compris ce que c’était et le but de ce musée mais c’est vraiment… bizarre! OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Construit par un artiste qui ressemble étrangement à Gandalf dans le seigneur des anneaux, on y trouve beaucoup beaucoup de peaux de bêtes ainsi que des phallus!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous l’aurez compris, c’était vraiment très bizarre et parfois un peu dérangeant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Une table : Dark Vador, une peau de félin, un gros coquillage et une peau de crocodile. OMG…

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Quelle élégance.

– Le Singha Park et ses plantations de thé. Ce park porte le même nom qu’un bière. Il y a d’ailleurs un énorme lion, symbole de cette bière, a l’entrée du parc. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
– Une horloge dorée en plein milieu d’un rond point à Chiang Rai.

IMG_7410
Nous ne dormirons pas sur Chiang Rai et décidons d’aller directement à Mae Salong, bien plus dans le nord.

DCIM100GOPROGOPR0752.JPG

 

Mae salong est un petit village encore différent de ceux que l’on a pu voir. Il est niché en haut d’une montagne et surplombe les plantations de thé.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’atmosphère y est totalement différente. La majorité des habitants ici sont chinois. Leur culture est d’autant plus visible car les restaurants ou autres indications sont écrites en signes chinois et de nombreuses lanternes rouges ornent les maisons et magasins. Nous avons fait la connaissance d’un petit monsieur sur notre chemin (un chinois d’ailleurs, qui nous a réconcilié avec ce peuple car il était vraiment très gentil et souhaitait vraiment nous apprendre sur la vie des habitants de Maé Salong). Il nous a dit que Mae Salong était composé d’environ 50% de chinois et 50% d’ethnies des montagnes. Il nous raconte que ses fils de 9 et 14 ans sont actuellement au Temple qui surplombe la ville pour apprendre les bases du bouddhisme et que c’est une grande fierté pour la famille.
Nous irons voir ce Temple demain matin.

De Mae Salong à Fang

Nous étions trop contents de la guest. On a trop bien dormi.
Avant d’aller explorer les alentours, nous allons au marché local dans la rue de notre guest. Il ouvre de 6h à 8h. C’est le marché non touristique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les habitants viennent acheter de quoi manger pour la journée aux tribus des montagnes qui descendent juste pour la matinée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Armés d’un bout de brioche et d’un muffin au thé matcha, on monte les 719 marches du Wat Santhikiri.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On ne vous cache pas que même à 8h30, la montée fut vraiment difficile avec cette chaleur. Mais une fois là-haut, une vue imprenable sur Mae Salong et les plantations de thé nous attendait. Un lieu vraiment apaisant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De retour en bas, nous prenons quelques forces avec notre petit cake tout en regardant les jeunes moines en récréation. Ils ont tous les âges. Il est possible que nous ayons avons vu les fils du monsieur rencontré la veille.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous repartons direction Fang. La route est vraiment agréable à travers les montagnes, nous avons des vues magnifiques. De part et d’autres de la route principales, plusieurs villages d’ethnies.

La minute culturelle sur les différentes ethnies.

Il y a les Akka (d’origine tibéto-birmane ayant émigrés du Laos et du sud de la Chine), les Lisu (d’origine sino-tibétaine), les Hmongs (groupe tribal, arrivés au Siam vers 1880, provenant du Yunan, chassés par les chinois. Plus récemment ils proviennent du Laos, fuyant le régime communiste laotien vers les années 70. Ils étaient alliés des américains durant la guerre du Vietnam, donc ennemis des communistes) et les Karen (provenant majoritairement de Birmanie) …

Il est difficile de trouver les chemins qui mènent jusqu’à leurs villages. Nous sommes juste passés dans un village Akka. Nous ne nous sommes pas vraiment arrêtés car Jérémie ne se sent jamais trop à l’aise dans ce genre d’endroit. Ce sont vraiment des gens à part qui vivent dans des maisons de bambous au flanc des montagnes. La plupart portent encore le costume traditionnel mais certains s’habillent de manière occidentale. Il n’y avait pas grand monde dans ce village. Certainement, car il faisait déjà très chaud et tout le monde restait à l’intérieur des maisons, les femmes devaient vendre les fruits et les légumes aux villages dans les plaines…
Le seul moment où nous nous sommes arrêtés, un monsieur est sorti de sa maison 50 mètres derrière nous et a tiré avec sa grosse carabine de l’autre côté de la route. On n’a pas su si c’était pour tuer une poule ou autre bestiole ou pour nous faire peur…

Du coup on a repris la direction de Fang pour aller voir les hot springs dans le parc national du même nom. 80 km plus tard, nous arrivons à destination. Nous avions vu que l’entrée du parc était payante mais nous espérions que pour voir les hot springs ce soit un peu moins cher. Mais c’était encore plus cher que le prix indiqué sur internet. 300 bath par personne soit 7,93€!! Nous allions rebrousser chemin et le garde nous propose l’entrée à 400 bath (10,57€) pour 2 mais… Non. Toujours trop cher et nous n’avions pas l’intention d’y rester toute la journée. Tout se négocie franchement !!

Sur la route nous voyons des plantations de piments. Emmanuelle veut s’arrêter prendre des photos car c’était la première fois que l’on en voyait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De loin, une des cueilleuses de piment nous aperçoit et nous fait signe de nous approcher. Ni une ni deux, on la rejoint avec ses collègues qui trient les piments. Elles sont très mignonnes et sont toutes contentes de pouvoir nous parler anglais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Elles nous font même goûter des mandarines de la ferme d’à côté. Un délice. On en achète donc sur la route avant de repartir direction Chiang Dao.

De Fang à Chiang Dao : la route qui sent le miel.

À travers les montagnes et sous une chaleur étouffante, il arrivait qu’on sent quelques gouttes malgré l’absence complète de nuages… Cela reste un mystère ! Plusieurs hypothèses : les arbres qui transpirent (peu probable ^^), pluie acide, la sève ? Si quelqu’un sait pourquoi, merci de nous informer car nous nous posons encore la question.
La route est très sympa, nous traversons les montagnes couvertes de forêts denses dissimulant de nombreuses cascades (souvent sèches à cette période), des grottes et des petits villages.

Arrivés à Chiang Dao, nous nous dirigeons vers la grotte. On mange dans une petite gargote avant d’aller visiter. Arrivée à l’entrée, nous sommes obligés de revenir au scooter pour récupérer l’écharpe d’Emmanuelle car comme il y a des bouddhas a l’intérieur, tenue correcte exigée (pas de short et épaules couvertes).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Honnêtement nous étions assez contents de cette grotte. La première partie est assez basique mais très mignonne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’entrée est de 40 Bath par personne soit 1,06€.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au milieu de la grotte, une thaïlandaise s’approche vite de nous. Nous comprenons que pour continuer et voir les autres galeries, il nous faut un guide car ce n’est pas du tout éclairé. Nous rencontrons un couple de canadiens avec qui nous décidons de partager l’excursion :100 Bath pour la lampe à pétrole et 100 Bath pour la guide, cela nous ai donc revenu à 100 Bath par couple (2,64€).
Notre guide était excellente. Une dame toute petite et et bien charpentée. Elle nous faisait pleins de blagues sur elle car pour passer d’une galerie a une autre, nous devions traverser des toutes petites ouvertures.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On avait peur de ne pas pouvoir passer, surtout avec nos sacs sur le dos mais elle nous disait « si je passe, tout le monde arrive à passer » et elle rigolait.

DCIM100GOPROGOPR0786.JPG

Au final nous ne voulions y rester que 20 minutes car nous avions encore pas mal de route jusqu’à Pai, mais nous y sommes restés une bonne heure.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On reste toujours dans le thème Phallique …

 

Nous enfourchons notre fidèle destrier pour 140 kms à travers les montagnes.

– 762 virages plus tard, nous arrivons tout juste à temps pour voir le coucher du soleil sur le Pai canyon (Kong Lan en thaï).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ces impressionnantes crêtes rocheuses , parfois hautes de 30 mètres, sont la conséquence d’une érosion continue de la terre. La vue est assez impressionnante.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Dans le même style, mais beaucoup moins touristique : le land slide. Une énorme faille. Nous nous sommes baladés à l’intérieur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’entrée y est aussi gratuite et nous sommes même accueillis avec un verre de roselle bien frais (un régal pour Jérémie), des fruits frais et séchés provenant de leur jardin contre donation évidemment.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous vous conseillons vraiment d’y passer faire un tour car l’ambiance est vraiment sympathique et vous ne serez vraiment pas nombreux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Quelques mètre plus loin, on peut se baigner dans la Pam Bok Waterfall. Nous avons décidé de ne pas y aller car nous avons croisé de nombreuses personnes s’y dirigeant et nous avions peur qu’il y ait trop de monde.

Nous avions décidé d’aller en début d’après-midi à côté d’un lac où Jérémie pourait pêcher, ce qu’il attendait depuis un petit moment ^^! Nous arrivons là-bas et le lieu s’avère… fermé!! Le propriétaire nous dit qu’il n’y a pas assez d’eau pour pouvoir pêcher et que c’est partout pareil. Tant pis, ça nous aura fait visiter Pai et sa campagne qui est jolie, calme et reposante.

– Nous terminons par le Pai memorial Bridge.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un pont chargé d’histoire. Il fut construit tout d’abord à l’initiative des japonais lors de la 2nde guerre mondiale. Ce pont en bois permettait de passer la rivière afin de relier stratégiquement Chiang Mai à Mae Hong Son. Cependant, les soldats japonais le brulèrent en 1944. Les habitants de la ville décidèrent de le reconstruire afin de ne pas se couper du reste de la Thaïlande.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous voulions aller à Mae Hong Son mais il y avait vraiment beaucoup de route et il fallait rendre le scooter le soir, ce qui aurait été mission impossible. Nous retournons donc à Chiang Mai quelques heures plus tôt que prévues.

Nos logements lors de la boucle

Mae Salong : Shinsane Guesthouse, juste à côté de Little Home (bonne réputation). Le grand confort, on a passé une de nos meilleures nuits, la chambre est juste parfaite. Tarif de la nuit : 500 bath soit 13,22€.

Pai : Tony’s GH, petite chambre avec balcon, spot sympa sur la ville. Un peu à l’écart du centre-ville. Prix de la nuit : 250 bath soit 6,61€.

Nos activités payantes

White Temple : 50 bath/personne soit 1,32€. Vous en avez marre des temples d’Asie, foncez. Totalement différent de tout ce qu’on a pu voir. On conseille franchement 

Musée Black House : 80 bath/personne soit 2,11€. Juste incompréhensible … Sur un coup de folie, ça se tente, mais concrètement c’est du grand n’importe quoi. A mi chemin entre le taxidermisme et l’exhibitionnisme ^^! Attention aux enfants…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Grotte Chiang Dao : 40 bath/personne (1,08€) pour l’entrée simple. Rajouter un peu (100 bath/couple si vous êtes 4 soit 2,64€) pour approfondir la visite dans les entrailles de la grotte. Conseil : prenez la guide la plus forte et petite, elle est très drôle.

Location scooter : 179 bath/jour soit 4,73€. Hyper cheap par rapport aux autres vendeurs, tout près du Spicy sur Chiang Mai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close