Chapitre 7 : Ho Chi Minh Ville et Can Tho

De Saigon, la capitale du deux roues, à  Can Tho et son village flottant…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous entamons notre dernière étape du Vietnam.

Direction Ho Chi Minh ville, anciennement Saigon (jusqu’en 1978)!

Pour la petite histoire…

Saigon était à l’origine un simple petit village de pêcheurs Khmer quand elle appartenait à ce même empire. Ce n’est qu’à partir du 17ème siècle qu’elle devient vietnamienne grâce à la cour impériale Nguyen de Hué.
Elle fut ensuite la capitale du Vietnam durant la colonisation française puis celle de l’Indochine française de 1887 à 1901.
Saigon devient ensuite la capitale de la République du Vietnam après la guerre d’Indochine, puis le siège du commandement américain lors de la guerre du Vietnam.
En 1975, c’est la chute de Saigon. La capitale est prise par les communistes et elle est rebaptisée du nom de son « leader »: Ho Chi Minh City.

Plus de 8 millions d’habitants. C’est la plus grande ville du Vietnam ! On vous laisse imaginer la fourmilière que c’est en plus des touristes. Par contre, nous sommes assez surpris car depuis le début de notre voyage, c’est la toute première fois que nous voyons autant de casques sur les têtes ! Le casque est obligatoire et surtout, tout le monde le respecte !!!
En y arrivant, on se félicite d’être en moto car les bus et autres 4 roues sont dans les embouteillages à environ 20 kms de HCM.

C’est dans cette nouvelle ville que nous décidons de vendre notre moto.

IMG_0920

Nous espérons vraiment que quelqu’un puisse nous la prendre rapidement car nous n’aimons pas trop les grandes villes et on ne veut pas s’y éterniser. A peine posés à notre hôtel, pas loin du quartier de Backpackers, 2 personnes voulaient essayer notre moto. 1er échec même si ça s’est joué à très peu.

Pour nous réconforter nous allons manger très local: un burger et deux ÉNORMES glaces (grosse promo: 1 achetée, 2eme offerte^^).

IMG_0921

Que voir à Saigon ?

Honnêtement, on n’a pas trop cherché à faire de grandes visites à cause de la moto.

La poste centrale : construite au début du 20ème siecle par Gustave Eiffel. L’un des meilleures témoignages de la période coloniale française. Cependant, elle nous a plus fait penser à une gare qu’à une poste.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La cathédrale Notre Dame. Située juste à côté de la poste, cette cathédrale aux couleurs rouges-orangées, nous a laissé voir que son extérieur. A chaque fois que nous passions devant, les grilles étaient fermées. Encore un héritage de la colonisation française (construction 1877-1880).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Info mystère: en 2005, un étrange phénomène s’est produit. La vierge Marie, devant la cathédrale, s’est mise à pleurer ! Imaginez l’inquiétude des catholiques qui y ont vu un mauvais présage. Le mystère reste cependant toujours d’actualité (phénomène météorologique, excréments d’oiseau ^^, manifestation divine… À vous de choisir).

Le War Remnants Museum (musée des souvenirs de guerre) : nous pensons que c’est un lieu incontournable pour connaître les horreurs de la guerre. Encore un lieu (tout comme le Tuol Sleng ou musée du génocide de Phnom-Penh) qui donne vraiment envie d’être pacifiste. On y voit beaucoup beaucoup d’images retraçantes la guerre que les américains ont menée au Vietnam. Des expositions d’armes et de véhicules blindés utilisés par les américains. Mais ce qui nous a le plus touchés, c’est cet agent Orange.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Saleté d’arme chimique utilisée pour déforester les plaines boisées afin que les vietnamiens ne puissent s’y cacher mais aussi pour éviter que les générations suivantes puissent continuer la guerre. Oui, car elle dura plus longtemps que prévu pour les américains qui ont dépensé une somme astronomique (supérieure à la 2nde guerre mondiale) pour essayer de récupérer le Vietnam. Les effets secondaires sont désastreux des années encore après, puisque ingéré, l’agent orange modifie l’ADN provoquant maladies et malformations à la naissance.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Se balader à HCM

Comme dans toutes les grandes villes, le plus intéressant est d’aller se balader, sans plan ni carte et découvrir leurs trésors cachés.

C’est ainsi qu’après le War Remnants musuem nous nous sommes retrouvés à manger dans le Street Food Market. L’ambiance y est très jeune et branchée, avec des stands de Street Food bien rangés et plusieurs spécialités de plusieurs pays d’ailleurs. Cependant ça reste un peu plus cher que le réel Street food.

Comme à notre habitude nous allons au marché central, le marché Ben Thanh. Nous y sommes d’ailleurs retournés une deuxième fois pour rejoindre nos amis Martin et Serena, du blog Emeleska vers le stand de la cousine de Serena. Depuis le temps que nous devions nous croiser !! Nous avions failli nous rencontrer au Laos, sur la boucle de Pakse (plateau des bolovens) mais nous nous étions loupé à une journée près^^
Nous avons donc passé la fin d’après-midi ensemble à nous balader dans les rues de Saigon puis nous sommes allés boire un verre sur le rooftop de notre guest House.
Entre temps la moto était chez le garagiste. Martin étant motard à Paris, Jérémie lui a donc demandé d’essayer la moto pour voir si elle était plutôt bien réparée. Heureusement que Martin était là pour aborder un couple de marseillais (Robin et Marine) qui regardaient avec insistance la moto. Le lendemain, ils repartaient avec.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le plus drôle c’est que Martin, Serena et le couple Robin et Marine se sont retrouvés par hasard dans une autre ville et ont fait un bout de chemin ensemble dans le nord du Vietnam!

Le soir nous avons emmené Martin et Serena dans un resto découvert la veille (le Royal Saigon) situé dans la rue des Backpackers, dans le District 1. Le restaurant était tellement bon que cela ne nous posait aucun problème d’y retourner une deuxième fois, nous étions même heureux de le faire découvrir à nos amis végétariens.

Autres endroits à voir à HCM

Nous aurions aimé aller voir 2 autres endroits mais par manque de temps et aussi un peu d’argent (car c’est plus cher que d’autres activités, mais ça vaut sans doute le coup), nous ne les avons pas fait

Les tunnels de Cu Chi. 110 000vnd/pers (4,4€) : tunnels long de 7km où les Vietnamiens se cachaient durant la guerre afin de défendre la ville.

Artimus 3D. Un musée au top où l’on peut faire de superbes photos et originales. (200 000vnd/pers soit 8€)

La moto vendue, nous avons 1 journée et demie pour aller à Can Tho avant de reprendre l’avion direction Bangkok.

Regret n°1 de ne plus avoir la moto: reprendre le bus et tous les problèmes qui vont avec!!

Nous prenons donc un premier bus pour nous emmener à la grosse station de bus. On avait checké les horaires et on avait vu qu’il y en avait toutes les 30 minutes. C’était donc parfait.

IMG_0945

Sauf qu’arrivés là-bas, nous regrettons déjà notre moto et ce sentiment de liberté que l’on avait avec Bagerinhio. On nous dit qu’il faut attendre 1h avant le prochain, donc 16h. Le problème c’est que la nana a sans doute voulu faire bosser ses potes et nous a emmené dans un bus local alors que nous devions prendre le gros bus. En plus Serena nous avait vanté le confort absolu des bus vietnamiens. Bon, soit disant que celui-ci met 3h au lieu de 4 pour aller à Can Tho.
Vers 15h50, un camion de sacs de café arrive (une vingtaine d’énormes sacs de 50 kg) à charger dans le mini bus… C’est sûr, on ne partira pas à l’heure.

IMG_0951

Pas manqué, on nous fait monter vers 16h15. Ça passe encore.
Sauf que déjà, on était un peu énervé (encore ???) car les gens qui attendaient avec nous se foutaient ouvertement de notre « figure », on ne sait pas pourquoi.

Bref, le temps de prendre les retardataires au vol, de prendre de l’essence, de reprendre quelqu’un… Il était 17h lorsque l’on est parti. En gros, même si le bus avait mis 3h, on serait arrivés à la même heure qu’avec le gros bus trop classe ! On était serré comme des sardines et les gens parlaient vraiment très très forts. Irrespect, quand tu nous tiens…

Les problèmes commencent ensuite au bout de la moitié du trajet: l’embrayage pète. Il fait une chaleur à crever et le moteur est dans le bus. Il y a juste une trappe à soulever à côté du conducteur pour l’atteindre. Il devait faire 40 degrés dans ce bus quand la trappe était ouverte. Tout le monde transpirait. Les odeurs vont donc avec… Ils essayent de nous réparer ça avec du fil de fer. Ça repart.
2ème arrêt, 3ème arrêt… A chaque fois ils réparent avec le fil de fer. On s’arrête pour manger « 10 minutes » qui se transforment en 45 minutes.
4ème arrêt car l’embrayage ne tenait toujours pas à seulement 8km de notre arrêt. On commençait à vraiment péter un plomb. D’autant plus que tout le monde nous regardait en rigolant, mais du genre un peu vicieux. L’effet garagiste remonte à la surface, et malgré notre bonne volonté, nous perdons de plus en plus patience…
Nous arrivons finalement à 21h40 à la station de bus, balancés comme des vieilles chaussettes sur le bord de la route. A notre descente, des rires tellement mesquins et méchants que Jérémie les a carrément insultés et à craché sur le bus (son côté Serge Le lama…). Bon, on en n’est pas fiers mais ça les a bien calmé. D’autant plus que l’on a du prendre le taxi pour nous rendre à notre guest et qu’il a tenté lui aussi de nous entuber en faisant un énorme détour. Pas de bol on avait maps.me sous les yeux et on n’a pas lâché un centime de plus que ce que le trajet coûtait vraiment malgré le grondement du chauffeur qui nous avait laissé bien plus loin que là où on lui avait demandé.

Bref nous arrivons à notre guest à plus de 22h (au lieu des 19h prévues). Et nous sommes accueillis par un monsieur d’une gentillesse extrême qui nous a donné plein d’informations, nous a même réservé le bus pour rentrer sur HCM le lendemain et nous a préparé à manger alors que les cuisines étaient fermées.

Can Tho, l’attrape touriste du marché flottant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Réveil à 4h30 qui pique vraiment. Mais pas le choix. Car nous devons absolument prendre le bus à 9h. On ne sait jamais s’il y a encore des soucis, nous ne voulons pas rater notre avion.
Lampe frontale, sac à dos… Nous partons dénicher une petite barque de pêcheur qui voudra bien nous emmener.
En fait notre première impression c’est que c’est hyper bien rodé. 3 « pêcheurs » (qui sont en réalité des petits gars qui emmènent les gens sur leur barque voir le marché flottant) nous accostent et nous demandent 300 000 VND soit 12€. On trouve ça beaucoup trop cher. On essaye de négocier 3 fois moins cher. Négatif.
On commence à partir et ils hurlent pour diminuer de 50000 VND soit 2€. C’est mort, c’est encore trop cher ! On part. Une petite dame nous demande si on veut aller sur le marché flottant et nous propose un autre tarif. Encore trop cher. On repart, on se trompe de sens, du coup obligés de repasser devant la dame. Elle revient vers nous, on lui dit qu’on ne mettra pas plus de 100000 VND (4€). Elle nous dit de la suivre. Mouhahhaha elle nous emmène voir justement les 3 mêmes pêcheurs. La blague !!
Toujours aucune négociation possible. Du coup on fait demi-tour et on entend hurler « OK OK ». Bon très bien, on monte sur la barque au bout d’une bonne demi-heure à essayer de négocier. Emmanuelle a failli terminer dans l’eau en glissant sur le ponton !
Et franchement, ça ne vaut pas plus de 100 000 VND.
Emmanuelle avait trop hâte de voir son premier marché flottant mais elle a vraiment été déçue. De gros bateaux gris sont posés sur l’eau. C’est mou (bon peut être parce qu’il était à peine 6h, mais un marché en Asie, ça bouge à cette heure là). Quelques échanges de pastèques ou d’ananas entre quelques locaux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On voit débarquer des bateaux de touristes chinois avec leur gilets oranges. Et bonjour la pollution.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des traînées de fumée noire derrière les bateaux qui viennent voir les touristes pour leur vendre de manière nonchalante leur quelques fruits.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un tour dans un sens, puis demi-tour entre les bateaux, puis un autre Aller-retour et c’était fait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous avons été clairement déçus de ce petit tour de barque.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre guest proposait un tour d’environ 3h dans les canaux, puis marché flottant et autre chose. Nous pensons que ça valait plus le coup car ce n’était pas excessif. Mais si nous le faisions nous ne pouvions pas prendre le bus à 9h.

7h, nous étions de retour à la guest pour profiter de notre petit dej.

A 8h15, une navette devait venir nous chercher. Nous stressions un peu car à 8h30 toujours personne. 8h45, nous étions enfin dans la navette et 8h55, à la station de bus. Purée c’était LE bus qu’on devait prendre. Trop la classe. Couchette, bouteille d’eau et lingette rafraîchissante. Serena avait raison. C’est le grand luxe.

Après 3h30 de bus sans encombre et une petite sieste, nous voilà enfin arrivés à la station même plus tôt que prévu.
Le taxi est trop cher pour nous rendre à l’aéroport, et nous profitons de notre dernière journée pour être avec les locaux. Ça sera donc 2 bus de ville ! Pas de clim, une fenêtre sur deux qui arrive à s’ouvrir, des trous dans les sièges mais c’est pas mal. On est qu’avec de gens supers gentils qui nous disent quand il faut s’arrêter et qui sont tout contents de parler un peu anglais.
Nous arrivons finalement 2h plus tôt que prévu à l’aéroport. Mais valait mieux être plus prudents.

Maintenant direction la Thaïlande où nous devons retrouver Clarisse et Julien des copains de France !

Nos adresses logement

Ho Chi Minh
  • Bali B hôtel : chambre basique, 15€. A 5 minutes à pied de la rue des Backpackers.
  • Vietnam Inn Saigon : 13€ pour 2 lits simples en dortoirs, avec salles de bains assez propres et possibilité de chambres doubles tout en haut. Rooftop pas trop mal avec bonne ambiance. En plus 2 boissons (bières ou soft) sont offertes de 20h30 à 21h30. Soirées organisées sur le rooftop tous les soirs.
  • Mais vous pouvez trouver de nombreux petites guest ou homestay dans les toutes petites rues perpendiculaire à la rue des Backpackers.
Can Tho
  • Ivory Guest House : 8,40€ la nuit. Équipe très agréable, peut vous réserver le bus avec navette gratuite qui vous emmène à la bus-station. Petit bungalow en bois très simple avec douche quasi extérieure, confort sommaire mais cadre très mignon. Attention, pas d’eau chaude.

IMG_7113

Où manger ?

Ho Chi Minh
  • Royal Saigon. Dans le quartier des Backpackers. Nombreux plats vraiment très bons déclinés en végétarien pour ceux qui le souhaitent. Prix tout à fait corrects et différentes formules style « apéritifs », un régal.
  • Le Bùn Cha, dans la rue des Backpackers. Leur spécialité est le Bùn Cha (plat typique d’Hanoi). C’est une soupe parfumée au porc grillé, auquel on rajoute des vermicelles de riz, de la salade, menthe et autre épices.

Nos activité payantes

  • War Remnants museum : 15000 VND/pers soit 0,60€. Vraiment à faire pour comprendre l’histoire du pays. Visite peut durer 2 à 4h si vous prenez le temps de bien tout regarder.
  • Location barque pour marché de Can Tho : 100 000 vnd/barque soit 4€. Négociation conseillée, ne surtout pas mettre plus que ça, et ne rien lâcher. Partez, ils reviendront avec un plus petit prix.

4 réflexions sur « Chapitre 7 : Ho Chi Minh Ville et Can Tho »

  1. Salut, on suit votre blog depuis quelques jours car nous faisons le même parcourt que vous (avec un 1 mois d’écart). On a commencé à rechercher des motos à Luang Prabang car marre du bus et du manque de liberté. En cherchant des infos sur le passage de la frontière Laos/Vietnam, on est tombé sur votre blog. Aujourd’hui nous venons d’acheter une moto à un couple, Marine et Robin. Quelle surprise en découvrant votre article, la moto ressemble étrangement à la votre. En lisant un peu plus on s’est aperçu qu’il s’agit bien de Baghera 😉 bonne continuation Tim&Ju

    Aimé par 1 personne

    1. Salut à tous les deux,

      Merci pour votre petit message, c’est dingue ce hasard. Contents que baghera continue de voyager avec des frenchies. On vous souhaite un super trip, vous allez voir c’est juste le pied d’être en moto, vous allez pouvoir découvrir la liberté^^Du coup, vous faites le Laos et Vietnam avec la moto ?
      Quelles sont vos destinations ?

      Bon trip.

      J'aime

      1. Ça fait deux jours et on regrette pas les bus 🙂 nous sommes en direction de la frontière, Na meo le 2 mai visa oblige, ensuite on va descendre le vietnam du nord au sud jusqu’à Ho chi minh (un peu comme vous, merci pour les infos grâce au blog 😉 ) Bonne continuation !

        Aimé par 1 personne

      2. De rien, avec plaisir. Profitez bien et soyez prudents sur les routes vietnamiennes !!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close