Chapitre 6 : Dalat et Cat Tien

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De la « Savoie » vietnamienne aux crocodiles du Parc de Cat Tien.

Avant d’entamer la description de ce « périple », on préfère vous prévenir qu’on n’est peut être pas vraiment objectif par rapport à Dalat car nous étions pire qu’en colère en arrivant là-bas. On n’a pas de photos, vu que l’ambiance était un peu tendue ^^. On va vous expliquer tout ça…

Comment tutoyer le burn out à Dalat ?

Tout enjoués de découvrir cette ville que beaucoup appellent « le petit Paris » (ou pas^^) nous partons tôt le matin de Nha Trang. D’ici 3-4h nous devions être à Dalat pour y passer l’après-midi. Mais ça c’était sans compter les péripéties.
Nous voulions changer l’huile de la moto puisque cela faisait déjà 450 kilomètres que nous l’avions pas fait or elle se change tous les 300-400 kms. Le problème c’est que tous les garagistes de Nha Trang nous sortaient que l’on pouvait conduire encore plusieurs kilomètres sans la changer. On fait confiance.
Premier arrêt garagiste à quelques mètres de la guest pour remplacer le support du pot d’échappement qui ne tenait qu’avec le bout de ficelle de Jérémie.

1 petite heure plus tard, nous partons! Oh my god! Gros flash pour Emmanuelle qui s’aperçoit qu’elle a oublié son portable à la guest!! Demi-tour donc!! Heureusement que nous étions qu’à seulement 10 kms!

Téléphone récupéré, moto impeccable qui ne pétarade plus depuis le nouveau support, on trace tout fier d’avoir une moto comme neuve, elle était à son apogée.

50 kms plus tard on décide de trouver un garagiste pour quand même, nous changer l’huile. Premier échec : un fainéant qui avait la flemme de gagner de l’argent… On en trouvé un quelques kilomètres plus loin que l’on réveille de sa sieste. Il accepte de nous changer l’huile. Fiou! On a enfin réussi. Sauf que le drame arrive 300 mètres plus tard! La moto ne répond plus! Plus d’accélération, impossible de la redémarrer! Oh le C**! On ne le sentait déjà pas trop ce garagiste mais là, on a l’impression qu’il nous a bousillé notre moto. « Par chance », on le voit passer pour aller manger. Avec son sourire à 3 dents il nous fait « blop blop blop blop «  en nous mimant la moto qui broute. Comme par hasard il sait exactement pourquoi on est à l’arrêt!
Retour à son « garage » (petite cabane en bois avec des outils). Et c’était parti pour qu’il veuille nous changer une énorme pièce qui selon lui nous permettrait d’avancer plus vite dans les montées (« vroum vroum hahhaha »). Il nous changeait ça en sifflotant, en mode tranquille! Sauf qu’après ça la moto ne démarrait toujours pas. Puis il veut nous changer la bougie, une partie du système électrique que l’on venait tout juste de changer…. bref il veut TOUT changer. On voit bien son petit manège. Comment gagner un maximum de fric! Sauf que ça ne nous faisait absolument pas rire et qu’on savait que les dernières pièces changées n’en valaient pas la peine. Impossible de lui faire comprendre. La moto démarre au kick mais pas au starter electrique. Il nous dit que c’est bon!! Mais non pas du tout!

La moto est pire que quand on lui a emmené. On ne cède pas et on lui demande qu’il nous redonne une moto qui fonctionne aussi bien que quand on lui a emmené. Le ton monte un peu. Le voilà à vouloir nous changer la batterie. On vous passe tous les détails mais il a emmené Jérémie voir un autre gars pour recharger la batterie et faire gagner de l’argent à son pote. Nous y sommes restés plus de 3h. On vous avoue que personne ne sifflait à la fin. Il nous a même piqué les clés de la moto pour qu’on ne reparte pas avec. Il s’est assis sur sa chaise en répétant que le démarrage au kick fonctionnait. Jérémie s’est mis face à lui, on a tous cru qu’ils allaient se battre! Dans ce genre de cas, le côté européen (entendez par là, qu’on s’énerve+++) ressort énormément. Emmanuelle, très énervée, a foncé sur lui en lui arrachant les clés des mains. Il nous faisait tellement un regard noir qu’on a cru qu’il nous jetait un sort! Finalement les clés en main, nous sommes repartis en lui filant 100000 VND.

Mais la moto n’avançait plus du tout dans les côtes, c’était pire que tout. Jérémie était tellement énervé qu’il n’arrivait pas à profiter de la beauté du cadre : des montagnes parsemées de verdure… c’était pourtant plutôt apaisant.

Nous sommes donc arrivés sur Dalat à 16h avec une vitesse moyenne de 25km/h (prochaine fois on prend une voiture sans permis)! Et maintenant il fallait rejoindre la guest house que nous avions booké. Et là aussi ça s’est avéré plutôt compliqué ^^.
On nous dit que la chambre que l’on a réservé sur booking n’a pas de fenêtres, mais qu’on va nous mettre dans une autre chambre plus grande avec fenêtres. Trop sympa! On commence à s’installer mais la petite dame revient nous voir pour nous dire qu’en fait beh c’est pas possible. On est délocalisé carrément au sous-sol, sans doute dans cette fameuse chambre sans fenêtre. Trop glauque! Pas de fenêtre, chambre rikiki, qui sentait beaucoup trop l’humidité et l’essence (on ne sait pas pourquoi)! Et le must! Nous sommes en direct live avec le chien de la voisine qui n’arrête pas d’aboyer de sa petite voix super aiguë!

Voilà un peu l’état dans lequel nous avons découvert Dalat, cet univers impitoyable (fallait bien la faire à un moment donné)!

Que voir à Dalat ?

Si nous mettons de côté tous ces mauvais points qui sont totalement indépendants de la ville de Dalat, et avec du recul, nous vous conseillons bien évidemment cette partie du Vietnam.

Allé encore un point négatif avant de commencer à vous vanter la ville. En arrivant à Dalat, les flancs des montagnes verdoyants se transforment en des centaines d’hectares de serres. Car Dalat est sans aucun doute un haut lieu agricole. Et bizarrement ils cultivent des… Fraises!!!! Nous sommes passés devant des dizaines de fermes à fraises. Malheureusement, le seul moment où on s’est arrêté, on nous a dit que c’était pas encore la saison et qu’elles n’étaient pas mûres. Ça nous aurait étonné… C’était dans la continuité de la journée de la poisse!

IMG_7062

En dehors de ça, nous nous sommes réconfortés avec un petit « 4h », qui était notre premier repas. C’était excellent. On a même eut le droit aux coeurs dans les boissons chaudes, trop cute ! Euh, par contre, on retrouve pas l’adresse ^^.

IMG_0956

La température est relativement douce malgré les 1500 m d’altitude. Dalat, avec ses arbres en fleurs toute l’année est aussi surnommé « l’éternel printemps ».

– Revigorés, nous décidons d’aller visiter la Crazy House!!!
Il est 18h, c’est encore ouvert et on est quasi seuls après avoir croisés les derniers chinois qui repartaient.
En réalité cette maison est tout d’abord un hôtel. On y voit d’ailleurs plusieurs chambres lors de la visite. C’est une architecte vietnamienne qui a eu ce projet fou afin que les gens « renouent le contact avec la nature pour y être plus sensible » et ainsi diminuer la destruction de la nature. L’initiative nous plaisait vraiment.
C’est ainsi que vous trouverez les rampes d’escaliers en racines d’arbres, de nombreuses formes de la faune et de la flore (champignons, araignées, ours…).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_0858

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Presque aucun angle dans cette maison qui fait largement penser aux travaux de Gaudì!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bref on a franchement bien aimé cette maison un peu tordue. D’autant plus que nous étions presque seuls tout en haut pour voir le soleil se coucher sur la région de Dalat!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_0873

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En rentrant, nous passons devant une immense église catholique et le restaurant « le moulin rouge », une référence au surnom de « petit Paris ».

– Le lac de Dalat : Nous sommes juste passés devant en arrivant mais avec un peu de temps, il doit être agréable de venir s’y promener.

– La pagode de Linh Phuoc

Après une nuit à ne pas dormir à cause du chien de la voisine et les odeurs de moisi dans la chambre nous repartons pour arpenter les alentours de la ville. Un petit tour chez le garagiste pour revisser une pièce que le champion de la veille avait changé et la moto était comme neuve!

IMG_0876

Que voir dans les environs ?

La cascade aux éléphants : situées à environs 30 km du centre de Dalat, se sont de belles chutes d’eau même si elles ne nous ont pas transcendées. La balade est sympa, plusieurs chemins plus ou moins glissants sont possibles. Vous pouvez allez sous la cascade en empruntant le chemin sur la gauche. Bien sans plus…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La cascade de Pongour (cascade aux cornes de rhinocéros): pour nous c’est LA cascade à voir. Beaucoup moins touristique. On s’est vraiment senti seuls et complètement peace face à cette cascade grandiose (40 mètres de haut et 100 de large). Selon la légende il existait une femme, nommée Kanai, chef de La tribue Koh qui défendait les animaux dangereux. Parmis eux, 4 rhinocéros obéissants toujours à ses ordres luttant contre ses ennemis et changeant la mauvaise terre en terre cultivable. Elle mourut soudainement le jour de la pleine lune du premier mois. La tristesse des rhinocéros était telle, qu’ils arrêtèrent de manger jusqu’à en mourir. Une magnifique cascade est apparue à l’endroit où elle était née. Selon les autochtones, les cheveux de Kanai se sont transformés en eau et les cornes des rhinocéros en pierres fossilisées. Cette cascade symbolise l‘attachement de la nature humaine. Il y a tellement peu de personne que c’est le lieu des photographes. Il y en a même un qui arrêtait pas de nous prendre en photo lorsque l’on faisait nos propres photos avec retardateur. C’était assez drôle. Sans doute que les siennes doivent être plus jolies que les nôtres, mais c’est le jeu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après s’être réconcilié avec Dalat, nous repartons direction le parc national de Cat Tien.
Sur la route, nous avons pu gouter les délicieux Banh Xeo qui sont roulés dans des feuilles de riz, c’est vraiment très bon.

IMG_0903

Le ventre bien rempli, on s’est ensuite fait aspergé par une énorme averse avec grêlons qui nous a forcée à nous arrêter. On a bien rigolé.

IMG_7063

IMG_0904
Finalement c’est trempés que nous arrivons à notre petit bungalow vue sur rivière à Cat Tien.

Et quelle surprise en arrivant sur le parking, on retrouve la moto que Maeva et Medhi avaient vendus sur Hoi An!! Quelle coïncidence !

Into the wild à Cat Tien

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le parc de Cat Tien est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il abrite plus de 600 espèces de plantes, 240 d’oiseaux et 50 de mammifères dont des rhinocéros.
Des treks sont organisés mais nous avons préféré faire une journée de visite du parc par nos propres moyens à vélo.

Le petit bonhomme de notre guest nous dit que c’est tout aussi bien de le faire nous même car parfois les guides sont très bavards et qu’on n’entend pas toutes les bébêtes de la jungle. On lui fait confiance et décidons de partir tôt et louer des vélos.

IMG_0917

Le début de la route est bétonné mais après 2 kms environ, c’est une route de caillasse qui a tendance à nous faire déraper.
À peine quelques kilomètres parcourus, Jérémie entend un petit bruit. Il s’arrête avec les freins de son vélo qui crissent. Et là, derrière quelques feuilles d’arbres: un Gibbon se tenait assis sur une branche. Au moment de la photo, un couple de russes débarquent avec leur vélo en faisant un sacré bruit (rrrhhh..)! Loupé pour la photo.
Durant les 9 kms à vélo, nous aurons croisé plusieurs groupes de singes se baladant d’arbre en arbre, de magnifiques papillons, oiseaux, insectes et lézards

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous marchons ensuite durant 5 kms à travers une jungle luxuriante pour atteindre le crocodile lake (lac aux crocodiles).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La pause rafraîchissante sur la maison en bois est la bienvenue. Nous apercevons alors un couple de crocodile et son bébé jeter un coup d’œil à la surface et manger un petit poisson.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La chaleur était devenue un peu moins supportable. Nous sommes donc rentrés nous prélasser sur le balcon de notre bungalow.

Demain départ pour Ho Chi Minh alors le repos à Cat Tien était le bienvenu.

Nos adresses logement

Dalat :
  • Travelers Home – on ne vous la conseille pas du tout.
 – Cat Tien :
  • Eco floor bird Song Lodge – nous vous la recommandons pour un vrai moment de détente et de communion avec la nature. Petit bungalow avec balcon qui donne sur la rivière. Si vous n’avez pas peur d’être en pleine nature, allez y c’est génial.

IMG_7068

 IMG_7069

Nos adresses food

Dalat :
  • Petit café goûter, désolés on ne souvient plus du nom mais c’est dans une rue qui monte un peu perpendiculaire à la grande route où se trouve le restaurant le moulin rouge.
  • Restaurant le 13 café : ambiance cosy et on y mange vraiment bien même si c’est un peu plus cher qu’ailleurs. Leurs plats mexicains sont excellents. Pour se faire un peu plaisir et sortir du classique fried rice/noodle.
Cat Tien :
  • On a toujours mangé à la guest car pas il n’y a rien autour. La nourriture était pas incroyable mais cela suffisait largement et les prix restent corrects.

Activités

Dalat :
  • Crazy house : 40000 VND/pers (1,7€) -> à faire, c’est beau et assez dingue.
  • Éléphant Waterfall : 20000 VND/pers (0,83 €) -> pas du tout nécessaire, cascade à touristes quoi ^^!
  • Cascade de Pongour : 10000 VND (0,41€) -> de loin la plus belle, propice aux belles photos. Calme et somptueuse.
Cat Tien :
  • Entrée du parc : 60000 VND/pers (2,5€), on peut pas y échapper. Cela comprend la micro-traversée de la rivière pour rejoindre le National Park of Cat Tien.
  • Location de vélo à la journée : 150000VND/pers à la journée (6,2€) et 90000 vnd (3,7€) pour 4h. Le seul et unique moyen de transport.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Crocodile Lake : il faut normalement payer 200 000 VND/pers (8,3€) pour y aller. On nous a seulement demandé le ticket une fois au lac et le petit monsieur n’avait rien pour nous faire payer (heureusement car nous avions tout juste assez pour acheter 2 cocas) et faut avouer qu’on a tenté le coup du « on a perdu les tickets ». De notre avis, un peu cher pour ce que c’est, en contrepartie, une super balade dans la jungle et des crocodiles à coup sur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close