Chapitre 1 : les 4000 îles

080fcf_bdd6d7b085044db48bc98877c3d1a6ad~mv2_d_3264_2448_s_4_2

Les 4000 îles : pour se détendre et se reposer…

Après les magouilles et la corruption pour récupérer un Visa laotien (voir notre article sur Kratie et le passage de la frontière Cambodge-Laos), il était temps pour nous de prendre un peu de repos et de passer au rythme laotien.

Eh oui car les laotiens vivent vraiment « à la cool ». Ça nous change du Cambodge, notamment de Phnom-Penh avec sa circulation dense et ses klaxons incessants.

On est d’ailleurs vite mis dans le bain en prenant notre première pirogue (slow boat) depuis Nakasang vers Don Det, l’île principale. Nous avons le temps de bien voir ces nouveaux paysages très verdoyants, qui nous changent un peu du Cambodge.

La première question que tout le monde se pose en arrivant est : Il y a-t-il réellement 4000 îles ???? Nous ne pensons pas qu’il y en ait autant sauf si on compte les petits tas d’arbustes (petite mangrove) qui flottent sur le Mékong…

En tout cas seulement quelques-unes sont habitées.

Don Det

Nous arrivons sur Don Det, la plus grosse et la plus connue des backpackers pour la fête !! En effet, à peine arrivés sur la plage de cette île, nous remarquons que tous les bars proposent des happy-foods, ou happy-beverages… il y en a pour tous les goûts. Pour tout vous avouer, nous étions un peu naïfs et après les happy-hours de Siem Reap, nous pensions que c’était la même chose!! Heureusement, Antoine et Suzanne (un couple de voyageurs que l’on a rencontré dans le bus depuis Kratie), nous ont prévenu du contenu de ces plats et boissons « happy » : c’était tout simplement de la weed laotienne, on était pas loin de voir des éléphants roses ^^ !

L’ambiance était un peu trop festive à notre goût sur cette île. Nous voulions un peu de repos avant de continuer notre trip sur les routes du Laos.

On s’est donc décidé à aller sur l’île juste à côté : Don Khone ! On a carrément galéré à traverser toute l’île à pied (4km) avec nos gros backpacks et la chaleur tout aussi assommante qu’au Cambodge.

080fcf_ea3737521bd04769b8929e9b154c84cc~mv2_d_2448_3264_s_4_2

Cependant, le soleil qui éclaire les belles couleurs des maisons sur Don Det est magnifique et quand on se dirige vers Don Khone, le côté festif est beaucoup moins important. On croise seulement quelques touristes en vélo qui découvrent l’île.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Don Khone

Don Khone est beaucoup plus paisible mais le calme a un prix !!

En effet, la galère n’était malheureusement pas terminée ! Il était 17h et toutes les guest étaient « full » ou sinon très chères la nuit !

Jérémie s’est gentiment dévoué à aller demander à toutes les guest de l’île s’il y avait de la place pendant qu’Emmanuelle attendait assise par terre avec Antoine et Suzanne au milieu de l’île. Ils étaient clairement au bout de leur vie.^^

Jérémie a rencontré Erdal et Déborah, un couple de français qui galéraient aussi pour trouver une guest (ils auront galéré pendant les 4jours d’ailleurs).

Juste avant le coucher du soleil, on a enfin trouvé une guest (toujours avec eau froide, mais après 1 mois passé au Cambodge on était bien habitué) avec vue sur le Mékong et les hamacs, indispensables au mode de vie Laotienne. C’est la guest la plus à droite après le pont d’entrée de l’île, elle se situe juste avant le temple.

Depuis le début de notre voyage, c’est l’un des plus beaux coucher de soleil que l’on n’ait jamais vu !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Que faire à Don Khone ?

Un seul mot pourrait résumer ce que l’on peut faire sur les 4000 îles : RIEN. On vient ici pour apprendre à vivre comme un laotien. On est peut-être médisant, mais en vrai, on a l’impression que les laotiens attendent toute la journée, sans savoir trop quoi d’ailleurs.

Du coup, la première journée c’est exactement ce que l’on a fait. On s’est posé dans un petit bar/restaurant qui fait des shakes de fruits frais tout simplement exquis avec Déborah et Erdal avec qui on restera les 3 jours durant. On a dû y rester bien 4 ou 5h à se prélasser sur les coussins et nous avons ensuite délocalisé vers notre guest house pour voir le coucher de soleil qui était encore différent de la veille. En résumé, une journée très « productive » mais on avoue que l’on a apprécié ce moment de repos total.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon à part ça, Don Khone possède bien d’autres intérêts.

Nous avons loué des vélos (10000 kips) le lendemain pour se balader plus facilement sur l’île, toujours accompagnés de Débo et Erdal. D’un côté il y a des chutes gratuites. La balade est sympa mais elles n’ont rien d’exceptionnelles.

080fcf_a133ec70099b44b5b262c706aeeb12f7~mv2

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Par contre on recommande vraiment de prendre son temps et de traverser les petits villages à vélo. Lorsque l’on sort un peu de la zone « touristique » de l’île, les laotiens sont beaucoup plus accueillants et les enfants nous font des « give me five » en nous tendant la main pour qu’on leur tape dedans lorsque l’on passe. Une petite fille a même voulu offrir un petit bracelet à Emmanuelle et un petit garçon est monté à l’arrière du vélo de Jérémie pour l’emmener quelques cents mètres plus loin.

A travers un camaïeu de vert (eau du mékong, arbres…), nous croisons des buffles qui rentrent à la ferme après une petite baignade rafraîchissante dans le Mékong.

080fcf_6c46c62147ff4242a446dea0d1e3ad81~mv2_d_2448_3264_s_4_2

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Emmanuelle a failli y laissé sa chaîne de vélo mais rien de grave, il fallait juste mettre les mains dans le cambouis. Quant à Erdal, poisseux jusqu’au bout pour les 4000 îles, il y a percé sa roue de vélo. Obligés de retourner échanger le vélo pour avoir un vélo de compet’ !

2 cascades sont à priori à voir : LI Phi (That Somphamit) et Khone Phapeng.

Nous n’avons pas faite ces chutes. Tout d’abord car les Chutes de Li Phi étaient à 35 000 kips par personnes (70 000 à deux) et que nous avons croisé certaines personnes qui avaient fait la boucle de Thakek (que l’on vous décrira dans un prochain article), et qui nous ont dit que ce n’était pas aussi impressionnant (surtout en période sèche). On a donc décidé d’un commun accord de ne pas les faire.

En fait elles ne sont vraiment pas hautes mais très larges. Au vu des photos que certains voyageurs nous ont montré, c’est plutôt comme une large rivière à gros courant.

C’est un peu la même chose pour Kon Phapeng, qui est beaucoup plus loin, à priori à 35 kms. Il faut donc reprendre le bateau, et comme nous vous l’avons dit plus haut, nous n’avions pas envie de reprendre quoi que ce soit pour aller ailleurs, nous étions particulièrement flemmards ^^!

Nous avons passé une bonne partie de la fin d’après-midi à la « plage » de Don Khone, pas très loin d’ailleurs des chutes de Li Phi. Il faut juste continuer tout droit à travers un chemin rocailleux au lieu d’aller à droite. L’avantage est qu’il n’y avait vraiment quasi personne. Les gars se sont même baignés dans le Mékong, et ont traversé non bien sans mal (c’est Emmanuelle qui parle^^!) pour aller de l’autre côté de la rive. Mais il y a beaucoup de courant, ils sont donc restés une bonne heure de l’autre côté, assis dans l’eau à refaire le monde, avant de revenir en se laissant porter cette fois-ci par le courant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre premier contact avec le Laos s’avère plutôt positif ; la vie à l’air vraiment paisible, les paysages beaucoup plus verdoyants et sans doute plus beaux que le Cambodge. Cependant, le tourisme a dû se développer très rapidement sur ces îles et les laotiens ne sont pas très souriants, voire blasés des touristes. Nous ne nous sentions pas forcément bien accueillis ici, bien que certains aient été très gentils. Même les enfants ne souriaient pas, sauf dans les villages un peu plus loin de la zone touristique.

Nous verrons si cette sensation se confirme en remontant le Laos.

Prochaine étape : location d’un scooter ou moto pour parcourir le plateau des Bolavens (boucle de Paksé), à la rencontre des cascades.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close